SFR cherche à détruire 3 300 emplois dès début juillet

Depuis son rachat par Altice en 2014 et l’annonce d’un plan de restructuration en 2016, SFR s’apprête à laisser sur le carreaux plusieurs milliers de salariés. Il est en effet prévu que les effectifs soient réduits de manière conséquente et même que les suppressions de postes en question soient accélérées à partir de début juillet.

sfr box 4G

Patrick Drahi et ses équipes ont finalement obtenus gain de cause suite au rachat de SFR et du changement du nom de l’opérateur en Altice. Le milliardaire a ainsi obtenu ce qu’il désirait en absorbant la marque au carré rouge et en renforçant par la même occasion sa présence à l’international.

Ces actions ne sont toutefois pas sans répercussions pour SFR, qui doit faire face à un plan de restructuration massif et prévoit de supprimer plusieurs milliers d’emplois d’ici 2019. Il est pour l’heure question d’une réduction des effectifs de l’ordre de 37%, soit près de 5 000 postes. Et manque de bol pour ces pauvres salariés, cela devrait débuter plus tôt que prévu !

SFR va accélérer les départs volontaires dès début juillet

Comme annoncé l’été dernier, le pôle télécoms de SFR devra très bientôt se séparer d’un tiers de ses effectifs, soit entre 4 000 et 5 000 personnes. Triste situation donc pour ces milliers de salariés, qui se retrouveront sans emploi dans les semaines qui viennent.

Visiblement très pressé de mettre les gens à la porte, Patrick Drahi souhaite que les choses s’accélèrent. Ces départs devraient donc se faire plus tôt que prévu comme le rapportent nos confrères de La Tribune. Il serait ici question de mettre en place un plan de départs volontaires, qui débuterait dès le début du mois de juillet et qui concernerait pas moins de 3 300 employés.

Une volonté du milliardaire et du groupe Altice dans sa globalité qui fait suite à un accord passé avec les syndicats Unsa, CFDT, CFE-CFC. Parmi ces 3 300 postes ciblés, près de 600 feraient partie du Service Client et avec par ailleurs une envie du groupe SFR de « passer sous la barre des 10 000 » d’ici la fin de l’année.

Fort heureusement, les personnes touchées de plein fouet par ces mesures draconiennes feront l’objet d’indemnisations financières allant de deux à trois mois de salaire par année d’ancienneté (plafonnée à 20 ans). S’ajoute à cela un « congé de reclassement jusqu’à 20 mois avec possibilité de retour dans l’entreprise moyennant le remboursement de l’indemnité de départ » comme le précise également la Tribune.

En définitive, tous ces futurs départs laissent entrevoir à première vue une fin d’année et un début d’année 2018 relativement compliqué pour SFR. Une envie de réorganisation massive oui, mais au détriment de salariés jetés vulgairement par la fenêtre et qui ne fait au final que ternir encore davantage l’image de la marque au carré rouge.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
SFR pire opérateur ? Son PDG critique le rapport de l’Arcep

SFR est pointé du doigt dans un rapport de l’Arcep, qui l’a désigné comme le pire opérateur en termes de satisfaction client. Son PDG Alain Weill a contesté les résultats et la légitimité de l’Autorité devant le Sénat, critiquant notamment…

SFR est numéro 1 des plaintes de clients auprès de l’Arcep

SFR est l’opérateur ayant généré le plus de plaintes sur « J’alerte l’Arcep ». L’opérateur au carré rouge s’impose en effet une nouvelle fois comme le champion incontesté des plaintes d’abonnés mécontents, loin devant Orange, Free et Bouygues Télécom.  C’est l’heure du…

Netflix disparaît des box RED by SFR de certains clients

Netflix disparaît depuis quelques jours des box internet RED by SFR de certains clients. L’icône de l’application n’est plus disponible et la plateforme est absente du canal 66. Le FAI est au courant du problème et travaille sur une mise…