SFR : avec 3000 postes menacés, les centres d’appels saisissent le tribunal

Maj. le 8 juillet 2016 à 13 h 15 min

La politique de réduction des coûts lancée par SFR a des répercussions bien réelles : 3000 postes pourraient être supprimés dans ses centres d’appels gérés par des sous-traitants. Mais ceux-ci n’abandonnent pas si vite et saisissent la justice.

sfr perte clients resultats financiers stables

Depuis le début de l’année, les affaires ne sont pas au beau fixe pour les opérateurs français, qui ont dû subir le contrecoup de l’échec du mariage Orange / Bouygues Telecom. La situation est ainsi restée dangereuse pour les acteurs ayant du mal à encaisser la baisse des revenus générés par les forfaits.

A cela, et des suites de son rachat par Numericable, SFR a répondu avec une politique drastique de réduction des coûts. Cela se ressent sur les centres d’appels, qui pourraient voir 3000 emplois disparaître d’ici l’année prochaine.

Mais ceux-ci ne se rendraient pas sans combattre. Selon Les Echos, les contrats d’Arvato et Acticall se termineront en septembre de cette année. SFR a proposé de les continuer jusqu’au 30 juin 2017, mais avec un piège : une réduction drastique du volume d’appel.

Arvato voit cela d’un mauvais oeil, comme une source proche révèle : « Cela se fait au mépris de la loi car compte tenu des relations d’affaires qu’entretiennent Arvato et SFR depuis 17 ans, SFR devait garantir 24 à 30 mois de préavis et un volume d’affaires stable« .

Ce dernier a donc lancé une assignation au tribunal du commerce pour pouvoir régler cette affaire. Sitel, plus mesurée, explique simplement qu’il s’agit-là de pouvoir trouver le temps d’effectuer une transition en douceur plutôt que devoir appliquer un plan social ou une liquidation judiciaire de la plateforme.

En sachant que l’opérateur a pris 375 000€ d’amende pour ne pas avoir payé ses factures à temps, on comprend mieux pourquoi il y a de la délocalisation dans l’air. Cela suffira-t-il pour que SFR puisse s’en sortir en 2016 ? Hélas, baisser la qualité de son SAV ne risque pas de rendre ses clients plus heureux.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
SFR (Altice) dément vouloir vendre BFM Business

Mise à jour du 5 octobre 2018 : SFR (Altice) a rapidement démenti les rumeurs dans un communiqué de presse. Le groupe précise que la rumeur de la vente de BFM Business a « fait l’objet d’un démenti ».  SFR (Altice) envisage…