Selon Google, 1 million d’identifiants et de mots de passe sont volés chaque mois !

Une nouvelle étude menée par Google vient s’intéresser à la façon dont les cybercriminels parviennent à subtiliser vos mots de passe et vos identifiants. Selon la firme de Mountain View, 1 million de comptes se font d’ailleurs hacker chaque mois ! Dans la suite de la recherche, Google dévoile aussi les méthodes privilégiées par les hackers ainsi que les principaux risques encourus par les utilisateurs.

google hackers

Très impliqué le domaine de la cybersécurité, malgré les failles de sécurité béantes de son Play Store, Google vient de sortir une nouvelle étude en collaboration avec l’ Université de Berkeley en Californie. De mars 2016 à mars 2017, les chercheurs de Google ont examiné les nombreuses tentatives des hackers pour s'emparer d’un compte Google. Mensuellement, l’étude a dénombré jusqu’à 1 millions de vols d’identifiants et de mots de passe.

Google vous prévient : méfiez vous des applications tierces !

Selon l’étude de Google, la majorité des identifiants et des mots de passe trouvés sur le marché noir, sur le Dark Net par exemple, viennent d’applications tierces, téléchargées par exemple sur le Play Store. Ces applications récupèrent vos identifiants et vos mots de passe à votre insu. Au cours de cette étude, Google a aussi repéré de dangereux logiciels espions, dont le but est de récupérer votre mot de passe, sur certains comptes en ligne, mais aussi parfois votre numéro de téléphone, votre adresse IP, votre localisation et le modèle de votre smartphone.

Sans surprise, l’un des méthodes privilégiées des hackers, c’est le phishing, ou hameçonnage. Le pirate se fait passer pour une connaissance ou pour une marque et cherche à vous extorquer des identifiants. Citons par exemple les récentes tentatives de phishing de grande ampleur qui visaient les abonnés de Free Mobile ou ceux de Netflix. Quand on sait qu’un internaute sur deux continue de répondre aux mails de phishing, on comprend l’interêt des cybercriminels pour cette pratique.

Selon Google, pendant la durée de l’étude 12 millions de mots de passe ont été obtenu par du phishing et 788 000 identifiants par le biais de logiciels espion. Seule bonne nouvelle de cette recherche alarmiste, Google est parvenu à sécuriser 67 000 000 comptes Google. Si vous avez le moindre doute concernant la sécurité du vôtre, la firme vous encourage à réaliser un sécurity check up, qui permet de déterminer si vous êtes en danger.

 

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
WhatsApp, Skype et Slack sont victimes d’une faille de sécurité

WhatsApp, Skype et Slack sont vulnérables. Ces trois logiciels reposent sur la technologie Electron, qui présente une importante faille de sécurité. Les développeurs ont été prévenus, mais ils font pour l’instant la sourde oreille et aucun correctif n’a été déployé…

WhatsApp : « 1000 Go d’internet gratuit » ? C’est une arnaque !

Une nouvelle arnaque circule sur WhatsApp : les chercheurs d’ESET expliquent que des personnes malveillantes sont en train de mener une campagne de monétisation au clic de grande ampleur.  Une nouvelle arnaque virale circule sur WhatsApp. Les chercheurs ont ainsi repéré…

Android : une simple vidéo permet de pirater des millions de smartphones

Une simple vidéo permet de pirater des millions de smartphones Android. Le problème vient d’une faille dans le framework Android Media. Google propose un patch depuis début juillet, mais des millions de smartphones restent vulnérables. D’autant plus qu’un développeur propose…

Surprise, vos données anonymes ne le sont pas du tout !

Vous pensiez vos données anonymes protégées ? Détrompez-vous ! Une étude révèle que les données anonymes sont en réalité une supercherie. 83% des Américains peuvent être ré-identifiés à partir de trois critères démographiques.

Firefox corrige une deuxième faille zero-day en 2 jours

Firefox vient de publier une nouvelle mise à jour, 48 heures environ après celle qui corrigeait une première faille zero-day. Le navigateur passe en version 67.0.4 qui corrige une deuxième vulnérabilité. Celle-ci est directement liée à la première. Un chercheur en sécurité du…