Samsung axe sa défense contre Apple sur la « folie » de son concurrent

 

C’est en début de semaine qu’a repris le fameux procès qui oppose depuis plusieurs années Apple et Samsung devant le tribunal de Californie. Bien décidé à échapper aux deux milliards de dollars et plus que lui réclame la pomme à titre de dommages et intérêts, le coréen a plus que besoin d’une défense en béton.

Une défense qui se base en partie sur certaines correspondances internes d’Apple où la firme américaine évoque souvent les campagnes publicitaires de son concurrent, plus précisément celles où l’on retrouve le fameux slogan « The Next Big Thing is Here » présent sur les supports de communication accompagnant la sortie de chaque nouveau smartphone haut de gamme de la marque. Voilà ce qu’à déclaré John Quinn, l’avocat de Samsung

Nous allons vous montrer des documents internes d'Apple qui n’avaient pas encore été rendus public et démontrent de quelle façon Apple est préoccupé par la concurrence d’Android et en particulier celle de Samsung (…) Cette nouvelle stratégie marketing agressive a rendu Apple fou.

apple-samsung-california-copyright.si_

Comme l’affirme Quinn, l’intérêt d’Apple pour les campagnes marketing de son concurrent aurait viré à l’obsession, notamment du côté de Phil Schiller, directeur du marketing de la Pomme qui aurait même suggéré à Tim Cook de confier la communication d’Apple à une nouvelle agence de publicité. Une option qui aurait d’ailleurs été envisagée par le conseil d’administration.

Parmi ces correspondances, est également cité un email adressé par Phil Schiller aux membres de son équipe et dans lequel on peut lire « Nous allons avoir du travail devant nous pour renverser tout ça ». Une allusion directe à l’impact des campagnes publicitaires de Samsung mais sans doute également aux nombreux spots publicitaires anti-Apple du coréen dont la plus récente destinée à faire la promotion de la Galaxy TabPRO 10.1 taclait allègrement l’iPad Air.

Si la pomme réclame actuellement plus de 2 milliards de dollars au coréen, on notera que début mars, Samsung se voyait condamner à verser pas moins de 930 millions de dollars de dommage et intérêts à son concurrent, tandis qu' Apple faisait monter les enchères quelques jours plus tard en lui réclamant la somme de 40$ par appareil vendu.

Via



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !