Samsung : son vice-président condamné à 5 ans de prison pour corruption !

En détention depuis février de cette année, le vice-président et hériter de Samsung vient d’être condamné à 5 ans de prison par un tribunal de Séoul. L’homme d’affaires, accusé de corruption, pourrait faire appel dans les plus brefs délais à la décision de la court. De quoi est-il reconnu coupable ? Qu’est ce que Samsung a à se reprocher ?

samsung vice president

En février dernier, une vive polémique s’apprêtait à s’abattre sur le géant Samsung. Son vice-président et fils du président du groupe Samsung Electronics, Lee Jae-Yong, était arrêté par les autorités coréennes pour traffic d’influence et corruption. Accusé d’avoir versé jusqu’à 40 millions de dollars de pot-de-vin aux politiques, l’homme avait été placé en détention.

L’ex-héritier de Samsung reconnu coupable de corruption !

7 mois plus tard, le tribunal en charge de l’affaire a enfin rendu son verdict : l’ancien vice-président écope donc jusqu’à 5 ans de prison. Les faits dont il a été reconnu coupable sont les suivants : corruption, parjure, abus de bien sociaux, détournement de fonds et fuite des capitaux. Les investigations lancées par le tribunal visaient particulièrement un deal passé avec la présidente de Corée Park Geun-Hye.

Selon l’agence de presse Yonhap, Lee Jae-Yong était en effet accusé d’avoir offert jusqu’à 43,3 milliards de wons à Choi Soon-Sil, la conseillère de l’ex-présidente sud-coréenne. En retour, Samsung aurait reçu des faveurs politiques visant à favoriser le développement de la firme par rapport à ses concurrents.

Selon les avocats de la défense, Samsung aurait simplement plié sous la pression exercée par les autorités politiques et n’aurait versé les fonds que sous la contrainte. Le fils de Lee Kung-Hee n’aurait pas selon eux autorisé ces transferts d’argent.

Cette nouvelle vient ternir l’annonce officielle du Galaxy Note 8 de ce mercredi. Pour le moment, Samsung ne s’est pas encore exprimé et rien n’indique qu’il le fera.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Le CSA lance sa campagne « Pas d’écran avant 3 ans »

Le CSA lance ce 19 octobre 2018 sa campagne de prévention « Pas d’écran avant 3 ans » pour sensibiliser les parents sur les dangers des smartphones, tablettes et TV pour les tout petits. Jusqu’au 21 octobre, spots et reportages sont diffusés à…