Samsung perd deux nouveaux brevets au profit d’Apple qui prend l’avantage

Maj. le 21 août 2018 à 20 h 33 min

La journée d’hier ne fut décidément pas des plus providentielles pour Samsung qui affrontait de nouveau Apple devant le tribunal californien, dans le cadre d’une audience préliminaire au procès du 31 mars prochain, présidée par la juge Lucy Koh qui, cette fois-ci, tranchait en faveur de la Pomme, retirant ainsi au coréen les brevets 8,074,172 et 7,577,757 relatifs aux fonctionnalités de correction automatique et de synchronisation multimédia qu’on retrouve au sein des appareils sous iOS et TouchWiz.

Un jugement qui risque de rester en travers de la gorge de Samsung, en particulier en ce qui concerne le brevet de synchronisation multimédia entre appareils multiples que le coréen avait justement acquis en 2011 dans le but de l’utiliser comme argument contre Apple au tribunal. Une propriété que la juge à décidé d’invalider suite à une convaincante plaidoirie de la partie adverse.

apple samsung

Apple prend l’avantage sur Samsung dans la guerre des brevets

Avec un premier brevet d’autocorrection désormais considéré comme une infraction et un second dont la propriété vient d’être invalidée, Samsung ne dispose plus que de quatre brevets contre Apple sur les cinq qu’il comptait utiliser au cours du procès qui se déroulera le 31 mars prochain, tandis que son rival conserve les cinq qu’il avait initialement dans sa manche.

Par ailleurs, sachant que le PDG d’Apple, Tim Cook, est censé s’entretenir avec celui de Samsung, le mois prochain, dans le but de trouver un accord censé mettre fin à la bataille juridique qui oppose les deux firmes depuis près de trois ans, inutile de préciser que l’un des deux dispose désormais d’un avantage de taille sur l’autre qu’on pourrait quasiment qualifier de moyen de pression.

Quel type d’accord la pomme va-t-elle tenter de proposer à son grand rival ? L’idéal serait bien entendu un accord de licence croisée permettant à chacune des deux parties d’utiliser les brevets respectifs de l’autre moyennant le versement d’une somme déterminée à l’avance mais connaissant Apple et compte tenu de cette nouvelle donne juridique, ça semble mal parti.

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !