Samsung : de mauvais résultats financiers et demande en baisse au second semestre 2014

Maj. le 18 mai 2016 à 17 h 13 min

Rassurez-vous, Samsung fait encore des bénéfices et plus d’une entreprise aimerait en faire autant, mais le géant coréen n’est plus au même niveau que l’année dernière, notamment à cause d’une demande en baisse pour ses produits. Samsung revient sur ses résultats en baisse et s’explique auprès de ses investisseurs.

pourquoi samsung voie succes 2015

Samsung compte toujours parmi les plus grosses entreprises du monde avec des bénéfices records. Mais ce deuxième trimestre 2014 est assez décevant pour les investisseurs et pour la firme qui en attendait beaucoup plus.

En effet, le chiffre d’affaires de 37,77 milliards d’euros (52 000 milliards de wons) représente une baisse de 9,5 % par rapport au même trimestre de l’année dernière où l’entreprise avait enregistré 41,75 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Même chose pour les bénéfices d’exploitation en recul de 25 % avec 5,2 milliards cette année contre 6,9 milliards au second trimestre 2013.

Samsung explique ses résultats décevants aux actionnaires

Conscient que ses actionnaires ne sont pas satisfaits de ses résultats, Samsung a communiqué une note informative en même temps que ses résultats afin de les « justifier », une première dans l’histoire de l’entreprise. Cette note explique cette baisse par différents facteurs. Le premier est le haut niveau du Won, la monnaie sud-coréenne, face à l’euro et au dollar, ce qui est un frein à l’exportation.

Pour en venir aux produits en eux même, Samsung constate une baisse de la demande de ses produits entrée de gamme et 3G pour d’autres modèles plus performants et avec le très haut débit mobile. L’entreprise explique également que le marché des tablettes ralentit à case d’un renouvellement plus long des produits par les consommateurs, et une concurrence des smartphones géants de 5 et 6 pouces qui fait mal aux tablettes 7 pouces.

Pour écouler ces stocks qui restent dans les entrepôts, Samsung a dû mettre les bouchés doubles sur la communication et le marketing, ce qui a entrainé des dépenses supplémentaires explique l’entreprise. La concurrence de plus en plus forte, notamment des marques chinoises, explique également cette baisse de la demande chez Samsung.

Samsung termine sur une note positive, promettant la sortie de nouveaux produits qui devrait permettre un troisième trimestre bien meilleur en terme de résultats. La sortie du Galaxy Note 4 étant attendu pour le mois de septembre, il y a en effet de fortes chances que les chiffres repartent à la hausse.

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Combien Amazon paie d’impôts en France ? L’enquête de Capital

Combien Amazon paie d’impôts en France et qu’est-ce que cela représente par rapport au chiffre d’affaires et aux bénéfices de la firme ? Dans une enquête exclusive, le site Capital dévoile que le chiffre d’affaires impressionnant de la marque aboutit…

Pourquoi Google a payé 8,5 milliards d’euros à Apple en 2018

Google a dépensé 8,5 milliards d’euros pour la seule année 2018 afin que son moteur de recherche soit la solution par défaut présentée aux utilisateurs sur les appareils iOS, MacOS et exploitant Siri. Cela représente environ 20% des revenus d’Apple…

Pourquoi Apple devrait racheter Netflix

Apple devrait vraiment envisager de racheter Netflix, le leader incontesté de la VOD, assure des analystes financiers. Il s’agirait de la meilleure option stratégique pour la firme de Cupertino, qui profite d’une importante trésorerie. Explications.  JPMorgan Chase, célèbre banque d’affaires américaine, a…

Battlefield V fait un bide, Electronic Arts plonge en bourse

Battlefield V a enterré Electronic Art au dernier trimestre 2018. Les mauvaises ventes du FPS ont causé des résultats financiers décevants et le titre de EA a plongé de 17,5% en bourse. L’éditeur regrette ne pas s’être concentré sur l’aspect…

Apple accepte de payer 500 millions d’euros au fisc français

Apple et le fisc français ont signé un accord pour le paiement de 10 ans d’arriérés d’impôts. Après des mois de négociations, les deux entités se sont entendues sur un montant de 500 millions d’euros. L’année dernière, Amazon avait déjà…