Samsung : encore un fournisseur accusé de faire travailler des enfants

Maj. le 18 mai 2016 à 15 h 57 min

Un autre fournisseur de Samsung est accusé de faire travailler les enfants. Une accusation qui avait déjà plané concrètement sur Samsung.

samsung enfants usine

Au mois de juillet, un fournisseur de Samsung était déjà accusé de faire travailler des enfants, et le Coréen avait tenté de communiquer sur des efforts faits pour que la chose n’arrive plus, annonçant un système de reconnaissance faciale chez les fournisseurs, et en ayant modifié en général le processus d’embauche chez ces derniers.

Pourtant, une nouvelle accusation vient de tomber, concernant un autre fournisseur de Samsung. Il s’agit de l’Urban Construction Vocational School à Chengdu, en Chine. C’est l’association new-yorkaise Chil Labor Watch qui a encore déterré l’information, puisque c’est son coeur d’activité.

Dans les faits, cette école professionnelle est accusée d’envoyer des élèves travailler dans une usine fabricant des smartphones pour Samsung. À l’heure actuelle, l’école ni totalement avoir fait une telle chose.

samsung travail enfant

Il faut préciser que par le passé, le Coréen a prouvé qu’il pouvait mettre en action sa politique de « tolérance zéro » concernant le travail des enfants, notamment en organisant des visites régulières chez ses fournisseurs et en interrompant les commandes faites auprès de ceux faisant travailler des enfants.

Évidemment, quoique l’on ne puisse se lancer dans un procès d’intention, la réalité se cachant derrière la fabrication de nos smartphones laisse penser que malgré des actions de surfaces, les grands noms du secteur savent pertinemment ce que coûtent réellement ces technologies, qu’il s’agisse du travail des enfants, comme ici, mais aussi des drames existants autour, tels que l’extraction des premières finançant des groupes armés ou la pollution de villages entiers par le rejet de déchets.

Quoi qu’il en soit, Child Labor Watch est sur le coup et a promis de rassembler les preuves de cette dernière accusation et de les fournir aux autorités compétentes.

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei va réduire sa production d’un tiers jusqu’en 2020

Huawei a décidé de réduire sa production d’un tiers jusqu’en 2020, annonce Ren Zhengfei, fondateur du groupe chinois. Banni du marché américain et bientôt privé de licence Android, le constructeur va en effet couper dans ses frais de production à hauteur de 30…

Xavier Niel investit dans Libra, la cryptomonnaie de Facebook

Xavier Niel, le fondateur d’Iliad, ferait partie des investisseurs du projet Libra, la cryptomonnaie de Facebook, aux côtés de grands noms de la tech comme Uber, Spotify et Booking. Nommée Libra, elle devrait être lancée en 2020 et servira de…

Huawei abandonne son entreprise de câbles sous-marins

Huawei vient de céder 51% des parts de Huawei Marine Networks, une filiale spécialisée dans la pose de câbles sous-marins. Banni du marché américain et bientôt privé de licence Android sur décision de Donald Trump, le groupe chinois aurait décidé de faire…

Bitcoin : le cours s’envole et atteint un nouveau record

Après une année 2018 difficile, le Bitcoin connaît un sursaut en 2019. La crytomonnaie a enregistré une hausse spectaculaire dans la nuit du 26 au 27 mai. Elle atteint un record sur les douze derniers mois et frôle les 9 000 dollars.

Huawei refuse que la Chine bannisse Apple en représailles

Huawei ne veut pas que la Chine exclut Apple du marché chinois. Ren Zhengfei, fondateur et patron du groupe, s’oppose fermement à ce que son pays natal entame des représailles contre son rival américain suite au décret promulgué par Donald…