Samsung en crise prépare le licenciement de 10.000 personnes

 

Mise à jour 09/09/2015 : Samsung s’est empressé de faire taire les rumeurs au sujet de ces licenciements. C’est son trésorier, Lee Sang-hoon qui a pris la parole et a annoncé qu’il s’agissait plutôt d’une restructuration interne consistant en des transferts d'emplois au niveau de la comptabilité, des ressources humaines ou encore des relations publiques.

Toujours selon Sang-hoon, Samsung envisagerait de réduire ses dépenses de moitié d’ici à l’année prochaine, un défi qui là encore consisterait à serrer la ceinture après l’enchaînement de mois difficiles enregistrés.


Cela ne va pas mieux pour Samsung. La marque sud coréenne envisagerait de se séparer de 10% des cadres, ce qui équivaut à environ 10.000 personnes, de son QG afin de compenser les pertes financières qui se sont enchaînées ces derniers mois. Les temps sont durs face à Apple et aux nouveaux concurrents chinois.

samsung licenciement masse

Les principales cibles de ce plan de licenciement ne sont pas les petites mains. Ce sont les ressources humaines, les relations publiques et la finance qui seront touchées. Se séparer de son personnel, cela reste le moyen le plus rapide de couper dans les dépenses pour renflouer les caisses. Mais la manœuvre est périlleuse, et pourrait à long terme coûter davantage qu’elle n’aura rapporté.

Cette décision vient après différents échecs de la marque et la perte de 44 milliards de dollars de valeur sur les marchés. Samsung a en effet perdu plus de 3% de parts de marché au deuxième trimestre  et a perdu sa place de leader en Chine, plus gros marché de smartphone au monde. La marque vit sa plus grosse crise financière depuis 1983.

La nouvelle série des Galaxy n’aura donc pas réussi à rassurer des investisseurs déjà bien crispés. D’autant que tous les regards se portent déjà sur Apple qui devrait remuer le couteau dans la plaie de Samsung avec sa Keynote demain soir.

Ce plan de licenciement massif ne sera pas la seule coupe budgétaire que Samsung va effectuer prochainement. Mais nous ignorons encore la suite de ce plan financier. Difficile de savoir si la marque compte revoir totalement la conception de ses smartphones pour un coût de fabrication moindre, ou si les baisses budgétaires affecteront plutôt le marketing et la communication. D’après le plan de licenciement, la deuxième option est tout de même la plus probable.

Via



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
xiaomi redmi 9
Xiaomi devance Apple et devient le numéro 3 du marché du smartphone

Xiaomi a vendu plus de smartphones dans le monde qu’Apple au cours du troisième trimestre de l’année 2020. Malgré un climat économique difficile, le groupe chinois a écoulé plus de 44,4 millions de téléphones mobiles pendant la période, reléguant le…

facebook libra janvier 2021
Libra : Facebook lancerait finalement sa cryptomonnaie en janvier 2021

Libra, la cryptomonnaie développée par Facebook, serait finalement lancée dans le courant du mois de janvier 2021. Sous la pression exercée par les régulateurs financiers, le réseau social aurait accepté de revoir ses ambitions à la baisse. Adossée au dollars, la devise…

Smartphone
Bientôt une taxe copie privée sur les smartphones d’occasion ?

La taxe copie privée doit-elle être appliquée aux smartphones vendus sur le marché de l’occasion ? C’est en tout cas le souhait de la commission Copie Privée. Afin de compenser la baisse de la rémunération annuelle perçue par les ayant…

teletravail taxe etude
Des économistes veulent instaurer une taxe sur le télétravail

Des économistes de la Deustch Bank estiment que les télétravailleurs devraient payer une taxe supplémentaire, pour compléter les revenus des travailleurs modestes contraints de se rendre sur leur lieu de travail. Après la taxe sur les casques audio ou encore…

casque audio taxe
Taxer les casques audio ? Une loi est en discussion à l’Assemblée

Des députés LREM souhaitent taxer « les matériels destinés à l’écoute de contenus sonores » pour aider au financement de l’industrie musicale et du spectacle. Après la redevance TV sur les smartphones et ordinateurs, des députés LREM souhaitent instaurer une taxe inédite…