Roaming : c’est enfin officiel, les frais d’itinérance dans l’UE seront abolis dès le 15 juin !

 

La gratuité des frais de roaming vient d’être adopté par le Parlement européen. Ainsi, à partir du 15 juin 2017 plus aucun frais d’itinérance ne vous seront demandés dans les 28 pays membres de l'Union européenne. Ceci est possible grâce à un accord trouvé entre les opérateurs sur les prix de gros des données mobiles.

parlement européen frais itinérance

Voyager dans l’Union européenne et ne plus pouvoir envoyer de messages, appeler ou encore surfer sur internet ne sera bientôt plus qu’un mauvais souvenir. En effet, le Parlement européen à Strasbourg a adopté une mesure qui va mettre fin aux frais d’itinérance dans l’Union européenne. Une décision qui aura mis 10 ans à être mise en place et validée par le Parlement. Selon la rapporteure du texte pour le Parlement européen Miapetra Kumpula-Natri :

Les Européens ne seront plus en état de choc quand ils recevront leur facture de téléphone. Ils avaient jusqu'à présent l'habitude d'éteindre leur téléphone quand ils passaient une frontière

Roaming : de l'illimité, partout, tout le temps !

Ainsi, cette décision permettra aux citoyens des pays de l’Union européenne d’utiliser leur abonnement téléphonique sans devoir débourser un centime de plus. Ils pourront donc s’envoyer des SMS, appeler et utiliser internet dans un autre pays que celui où ils résident sans engager des frais supplémentaires par rapport à leur abonnement.

  • Lire également : Quel opérateur propose la meilleure offre de roaming ?

Cette décision est rendue possible par la baisse des prix de gros maximum que se facturent les opérateurs. Par conséquent jusqu’à 2022 ces prix ne pourront pas dépasser 3,2 centimes d’euro la minute pour les appels et un centime pour les SMS. Et le prix du giga-octet de données internet sera abaissé à 2,5 euros maximum. Le commissaire en charge du Marché unique numérique, Andrus Ansip explique :

 Il fallait réduire les prix d'itinérance en gros, sinon beaucoup d'opérateurs n'auraient pas pu supprimer les frais d'itinérance sans augmenter leurs tarifs

Il ajoute aussi que cette mesure aura un impact positif direct sur la vie de millions d’Européens. Depuis 2007, les frais d’itinérance dans l’Union européenne ont été diminués de 90 %. Mais cette décision pourrait aussi avoir comme conséquence d'augmenter le prix des forfaits. 



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
fibre optique
Fibre optique : la France compte désormais plus de 10 millions d’abonnés

L’Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes (Arcep) vient de publier les derniers chiffres du quatrième trimestre 2020 concernant la progression du déploiement de la fibre optique (FTTH) en France. Le pays compte aujourd’hui plus de 10 millions d’abonnés….

5g
5G : tout ce qu’il faut savoir sur le réseau du futur

La 5G, on en entend parler de plus en plus. Ce réseau du futur, tous les industriels y croient. Il permettra de nous faire vivre dans un monde ultra-connecté où les voitures se déplaceront en toute autonomie. Entre autre.

Free 5G
La 5G arrive d’ici quelques jours à Paris selon Free

La 5G ne va pas tarder à arriver sur Paris. Free a affirmé sur Twitter que la nouvelle génération de téléphonie mobile sera disponible dans quelques jours seulement dans la capitale. Xaniel Niel avait prévu l’activation des antennes pour fin…

antenne 4g barometre
La 4G de Free Mobile serait responsable de coupures TV

Free Mobile est accusé de priver des dizaines de Français de TV. D’après l’ANFR, une antenne 4G récemment déployée par l’opérateur perturbe le signal de la TNT. L’agence nationale des fréquences demande aux personnes concernées de déposer une réclamation. En théorie, Free Mobile est responsable…

bruxelles roaming abolition
Bruxelles va prolonger l’abolition du roaming en Europe jusqu’en 2032

Bruxelles veut prolonger la suppression du “roaming” ou des frais d’itinérances dans toute l’Union européenne pour les dix ans à venir. La Commission européenne souhaite garantir “la même qualité et la même vitesse de connexion” que dans leur pays d’origine…