Réseaux sociaux : les Etats-Unis veulent scruter vos comptes Facebook, Youtube et Instagram

Une fois n’est pas coutume, l’actualité récente confirme que Donald aime faire parler de lui. Après avoir déclaré la sortie de l’accord de Paris sur le climat, on apprend que les conditions d’accès sur le territoire américain se rigidifient. Un questionnaire demande désormais aux visiteurs d’indiquer le nom de leurs comptes sur les réseaux sociaux au titre des 5 dernières années.

Etats-Unis passé réseaux


Nous venons d’apprendre via nos confrères de chez numerama.com que l’accès à votre historique numérique est renforcé si vous souhaitez vous rendre sur le territoire des Etats-Unis. Si vous n’aurez finalement pas à communiquer aux autorités les mots de passe de vos comptes et vos contacts, les douaniers pourront en revanche vous demander de remplir un questionnaire supplémentaire sur lequel vous serez chargés d’indiquer vos activités passées sur les réseaux sociaux.

Vous aurez à indiquer tous vos identifiants des 5 dernières années et renseigner vos informations personnelles sur 15 ans. Ce questionnaire n’est en théorie que facultatif, mais il est fortement conseillé d’y répondre sous peine de retarder l’autorisation d’entrer sur le sol américain. La mesure sera applicable pendant 6 mois.

« Les Etats-Unis, le pays des libertés », vraiment ?!

Les plus fervents défenseurs de la vie privée ont de quoi sauter au plafond et ne tardent pas à formuler leurs critiques. Ils craignent une récolte massive de données et les incertitudes quant à leur stockage ou leur future exploitation. On voit clairement que les Etats-Unis jouent sur les peurs en justifiant cette mesure par la lutte contre le terrorisme. Or, l’instabilité de Donald nous conduirait plutôt à penser qu’il traiterait de tout individu critique à son égard comme un véritable ennemi de la Nation.

Là où l’on prétend partout que les Etats-Unis sont un grand pays de libertés, sans doute devraient-ils commencer par respecter la vie privée des individus et laisser place à la libre circulation sur leur territoire. D’autant plus que des difficultés vont sans doute se manifester pour les données qui remontent à 15 années dont on risque de ne plus posséder le souvenir et l’argument tiré de la nécessité de confirmer l’identité du voyageur ou celui tiré de la sécurité nationale apparaissent juridiquement vagues et flous et sont peu convaincants.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Twitter
Twitter va bientôt permettre d’envoyer des messages vocaux en DM

Twitter teste une nouvelle fonctionnalité : les messages vocaux en privé. Cela permettrait aux utilisateurs de communiquer plus rapidement sans passer par l’écrit, comme cela se fait déjà sur Instagram ou WhatsApp. Une chose qui ne plait pas forcément à tout…

facebook hq menlo park
Facebook menace de fermer Facebook et Instagram en Europe

Une décision de la haute Cour d’Irlande force désormais Facebook à ne plus rapatrier les données personnelles d’utilisateurs européens aux Etats-Unis. Le réseau social fait appel de la décision et menace de fermer ses différents réseaux sociaux en Europe s’il…

tiktok usa
TikTok rejette l’offre de rachat de Microsoft, Oracle est toujours en lice

TikTok vient de rejeter l’offre de rachat formulée par Microsoft. Le géant américain a fait les frais de nouvelles restrictions imposées par le gouvernement chinois concernant l’exportation d’algorithmes. De son côté, Oracle est toujours dans la course au rachat.  Fin…