RED Hydrogen One « holographique » : lancement officiel le 2 novembre 2018

Le RED Hydrogen One sera officiellement lancé le 2 novembre 2018. Le constructeur du premier smartphone « holographique » au monde vient de mettre en ligne un calendrier du lancement. On y découvre que ceux qui ont opté pour la précommande pourront recevoir la version noire, puis titane à partir du 9 octobre. Une version « Houdini » destinée aux développeurs serait disponible à la fin du mois.

red hydrogen one

Le fabricant américain de caméras de cinéma RED vient de mettre en ligne un calendrier de lancement pour son smartphone « holographique ». Le RED Hydrogen One, en précommande depuis maintenant un certain temps, avait connu quelques prévisibles retards, notamment à cause d’un problème lors de l’étape de certification. Reste que sa technologie, qui repose sur un écran auto-stéréoscopique 4-View, est très attendue. De même que ses différents modules comme une caméra 3D 8K qui le placent dans l’écosystème de caméras du constructeur.

RED Hydrogen One « holographique » : lancement officiel le 2 novembre 2018

Pour autant, il sera cher, très cher même : environ 1029 € pour la version de base en aluminium et 1375 € pour la version en alliage de titane. Depuis l’ouverture des précommandes, de nombreux clients semblent néanmoins avoir fait confiance à l’entreprise – ils seront sans doute rassurés de savoir que RED est sur le point d’honorer ses promesses. Voici le calendrier que compte tenir la firme :

  • 31 août 2018 : lancement de l’Edition « Houdini » à destination des développeurs – à l’issue d’un événement dans les locaux de RED. Pour pouvoir mettre la main dessus, il faut avoir précommandé l’édition standard et se montrer réactif.
  • 9 octobre 2018 : RED commencera à distribuer les précommandes en commençant par la version noire puis Titanium.
  • 2 novembre 2018 : les éditions aluminium seront disponibles chez les opérateurs partenaires (AT&T, Verizon et Telcel Mexique).
  • 2019 : mise sur le marché de la version Titanium chez les opérateurs partenaires.

RED précise qu’en raison de la complexité du projet, des délais supplémentaires peuvent survenir. On remarque que des smartphones seront disponibles en amont de la date de lancement officielle du 2 novembre. Des versions que l’on peut donc considérer comme « non-définitives » avant cette date et qui pourront donc être victimes de bugs. Certains d’entre-vous ont commandé ce smartphone « holographique » ? Parlez-en dans les commentaires !

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Redmi K20 Pro : un haut de gamme à moins de 350 € ?

Redmi dévoilera une nouvelle gamme de smartphones le 28 mai prochain. Elle sera composée de deux modèles : un Redmi K20 standard, mais aussi un Remi K20 Pro. Ce sont les premiers smartphones de la marque à embarquer un processeur…

Huawei est prêt à remplacer Android et Windows dès 2019

Malgré les pressions venant de toutes parts, Huawei continue d’afficher sa détermination à sortir de son isolement. Richard Yu, le responsable de la division mobile du groupe chinois à confirmé que ses alternatives à Android et Windows pourraient être lancées…

Realme 3 Pro officiel : une fiche technique canon pour 199 euros

Le lancement du Realme 3 Pro est désormais officiel en France. Le smartphone de l’ancienne filiale de Oppo débarque sur un segment où Xiaomi et Honor sont déjà bien installés, mais son rapport qualité-prix devrait en convaincre plus d’un de…

Affaire Huawei : pourquoi ARM a cédé face à la Maison Blanche ?

L’affaire Huawei a pris un nouveau tournant avec la défection d’ARM – l’entreprise conçoit l’architecture et les coeurs qui sont utilisés par l’ensemble des fondeurs du marché, dont HiSilicon (filiale de Huawei), MediaTek, Apple, Qualcomm ou encore Samsung. Or ARM…

Huawei : TSMC n’abandonne pas la firme chinoise

Huawei a enfin droit à une bonne nouvelle. Le fondeur TSMC a en effet décidé de ne pas abandonner le constructeur chinois. Contrairement à Panasonic, ARM ou Toshiba, l’entreprise taïwanaise continuera de fournir des composants à Huawei malgré le décret…

Huawei : Panasonic refuse aussi de fournir le constructeur

Huawei essuie un nouveau revers. Panasonic, le géant japonais de l’électronique, refuse maintenant de fournir ses composants au constructeur chinois. Apparement, certains produits élaborés par la firme reposent sur des technologies américaines. Comme ARM avant lui, Panasonic est donc contraint de plier…