Rachat de SFR : la nouvelle offre de Bouygues n’intéresse pas Vivendi … pour l’instant ! (MàJ)

Maj. le 13 mars 2015 à 14 h 46 min

[Mise à Jour]

Nous vous annoncions hier que Bouygues Telecom n’avait pas abandonné l’idée d’acquérir SFR, loin de là. L’opérateur de Martin Bouygues a en effet proposé une nouvelle offre de plus de 13 milliards d’euros. Vivendi, maison mère de SFR, a indiqué que cette nouvelle offre ne changeait en aucun cas la donne et a même publié un communiqué que voici : « Vivendi annonce avoir reçu aujourd’hui une nouvelle offre de Bouygues concernant SFR. Le Groupe rappelle que le Conseil de surveillance a décidé le 14 mars dernier d’entrer en négociations exclusives avec Altice pour une période de trois semaines ».

bouygues telecom nouvelle offre

En d’autres termes, Vivendi étudiera l’offre de Bouygues Telecom d’ici trois semaines, si et seulement si, les négociations exclusives avec Altice (maison-mère de Numéricable) n’aboutissent pas. Si Numericable affirme être « calme et serein » et « travailler étroitement avec les équipes de Vivendi », Bouygues Telecom aurait toujours du mal à digérer cette « défaite ».

Alors que Bouygues a augmenté sa proposition, qui est désormais largement supérieur à celle de Numericable, et a réduit la participation de Vivendi, comme le souhaite le vendeur, l’opérateur estime pouvoir aller encore plus loin : « d’autres investisseurs pourraient également participer pour proposer à Vivendi l’acquisition du solde de sa participation résiduelle ». Les retournements de situation étant légion, on s’attend à tout. Une chose est certaine, la pression augmente sur les épaules de Vivendi et rien n’est joué. Partagez votre ressenti à ce propos. Bouygues Telecom pourrait-il retourner la situation en sa faveur ?


Si, la semaine dernière, le groupe Vivendi annonçait sa décision d’entrer en négociations exclusives avec Altice (Numericable) en vue de lui revendre SFR, ce n’est pas pour autant que Bouygues à dit son dernier mot. D’après Le Monde qui vient tout juste de publier un article sur le sujet, le groupe de BTP se prépare à déposer une seconde offre de rachat sur l’opérateur de l’ordre de 13,2 milliards d’euros dont le but est de surclasser les 11,7 milliards d’euros proposés par Altice.

Si l’offre d’Altice dépassait celle de Bouygues de l’ordre de 450 millions d’euros, ce dernier compte bien taper un grand coup en proposant 1,5 milliard de plus que son concurrent. Afin de pouvoir suclasser Numericable, Martin Bouygues aurait décidé de rallier, à son offre, la Caisse des dépôts et Consignations en lui offrant une participation de 5% du capital de la nouvelle entité Bouygues Telecom SFR.

bouygue interesse pas vivendi

Vivendi va-t-il changer d’avis et revendre SFR à Bouygues plutôt qu’à Numericable ? Difficile à dire pour l’instant. Toutefois, sachant que Bouygues dispose du soutien de l’Elysée et du Ministre du Redressement Productif, Arnaud Montebourg et que pour couronner le tout, Numericable serait actuellement sous le coup d’un contrôle fiscal, il y a tout de même des chances pour que les négociations entre SFR et Numericable entamées la semaine dernière  n’aboutissent pas.

Toujours d’après Le Monde, Bouygues bénéficierait du soutient de partenaires privées donc JC Decaux, actionnaire important de Bouygues Telecom pour cette offre de rachat de 13,2 milliards d’euros dont le dépôt serait attendu pour ce soir juste après la fermeture de la Bourse.

Si Vivendi revient sur sa décision et accepte l’offre de Bouygues, le marché serait alors marqué par un retour à trois opérateurs, conformément au désir d’Arnaud Montebourg. Une configuration qui pourrait avoir des effets pervers du côté des prix des forfaits mobiles.

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !