Rachat de Bouygues par Orange : Rangez les alliances, il n’y aura pas de mariage !

Maj. le 4 avril 2016 à 7 h 41 min

Fin du suspense ! Orange, Free et SFR ne se partageront pas Bouygues Télécom. Après 3 mois de concertations, il n’y aura finalement pas de mariage : échec des négociations et fin des discussions !

stephane-richard-et-martin-bouygues

3 mois de discussions pour « rien ». Pourtant il y a une dizaine de jours l’affaire était bien partie. Révélée en décembre dernier par Bloomberg et officialisée par Orange et Bouygues Télécom, elle devait faire passer le nombre d’opérateur de 4 à 3 en France.

Les actifs de Bouygues (antennes, boutiques, fréquences …) devaient être répartis entre Orange, Free et SFR afin que l’opérateur historique ne puisse pas se trouver en position dominante et passer le test de l’Autorité de la concurrence.

Finalement on restera à 4 opérateurs car les deux groupes ont réuni ce vendredi soir leurs conseils d’administration respectifs afin de constater l’échec des discussions et acter la fin des négociations.

Un échec qui devrait conduire les 4 opérateurs à se livrer de nouvelles batailles dans les prochaines années en terme de prix (internet et mobile) et de performance au niveau de la couverture 4G …

Côté client, c’est « tout bon » car les offres mobiles illimités à bas prix de ce genre devraient continuer à être proposées, par contre côté salariés et entreprises, les prochaines semaines s’annonceront compliquées : des marges réduites et des investissements très importants qui conduiront à …

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
5G : tout ce qu’il faut savoir sur le réseau du futur

La 5G, on en entend parler de plus en plus. Ce réseau du futur, tous les industriels y croient. Il permettra de nous faire vivre dans un monde ultra-connecté où les voitures se déplaceront en toute autonomie. Entre autre.

ADSL : Stéphane Richard plaide pour une augmentation du prix

Les prix de l’ADSL seraient trop bas selon le PDG d’Orange Stephane Richard, très critiqué sur la qualité de son réseau cuivre. Dans une interview au Figaro, il annonce le renforcement des ressources allouées à la maintenance du réseau, mais…