Rachat Bouygues-Orange : Martin Bouygues se serait opposé à une nouvelle tentative

 

Selon les révélations du journal Le Monde, les négociations autour du rachat de Bouygues Telecom par Orange auraient été paralysées par Martin Bouygues lui-même. Malgré des relances de la part d’Orange et SFR, ce dernier se serait refusé à rejoindre une nouvelle fois la table des négociations.

Une tentative de fusion aurait effectivement eu lieu entre novembre 2016 et le début du mois de mars 2017 à l’initiative de Patrick Drahi, patron de SFR depuis 2014, dans le but de passer de 4 à 3 opérateurs. Patrick Drahi et Stéphane Richard auraient tentés de convaincre Martin Bouygues d’un retour à la table des négociations.

Que revêtait le projet d’accord pour la fusion ? Le deal consistait en un rachat de Bouygues par Orange, en échange d’une participation de Martin Bouygues au capital d’Orange. SFR et Free auraient récupérés une partie des actifs de Bouygues par la suite.

Fin de non-recevoir à  la reprise des négociations

La Lettre de l’Expansion avait publié un article le 13 mars 2017 faisant état d’un éventuel accord entre Bouygues et Orange. Cet article avait fait l’objet d’un démenti catégorique de la part de Bouygues sur un quelconque projet de fusion des opérateurs télécoms français.

Selon les informations du journal Le Monde, Martin Bouygues aurait refusé de rouvrir le dossier. Un refus qui aurait été justifié par une crainte : celle d’une opération par nature compliquée qui n’aurait pas abouti, fermant ainsi définitivement la porte à ses concurrents pour de nouvelles négociations.

Bouygues soutenu par l’Arcep dans sa décision

Si Le Monde prétend que l’opération « aurait valorisé Bouygues Telecom de 10 milliards d’euros », l’Arcep, autorité administrative indépendante, régulatrice des télécoms, semblait réfractaire à une telle opération. Son président, Sébastien Soriano, dans un entretien donné au Figaro le 31 mars 2017, considérait cette opération « ni nécessaire, ni souhaitable » dans la mesure où elle n’était susceptible de ne rien apporter aux clients français.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
5g
La 5G consomme moins d’électricité que la 4G affirme Nokia

La 5G n’est pas une catastrophe écologique, affirme Nokia. D’après une étude réalisée par l’équipementier en Espagne, le réseau mobile du futur consomme d’ailleurs moins d’électricité que la 4G. In fine, l’arrivée de la 5G va donc permettre d’économiser de…

orange 5g
Orange lancera la 5G dans 15 villes françaises ce 3 décembre 2020

Orange activera finalement son réseau 5G ce 3 décembre 2020. Dans un premier temps, le réseau mobile sera limité à 15 villes françaises, soit seulement 10% de la population. Après le « lancement » raté du 18 novembre, l’opérateur historique s’est engagé…

carte esim image une
eSIM : qu’est-ce que c’est et à quoi ça sert ?

L’eSIM est programmée pour supplanter les cartes SIM. Mais de quoi s’agit-il véritablement, et pourquoi c’est un enjeu important ? Dans ce dossier, nous vous expliquons précisément ce qu’est l’eSIM et pourquoi constructeurs, opérateurs, et clients ont intérêt à adopter…

sfr arcep baisse prix fibre
SFR : l’Arcep exige que l’opérateur baisse les prix de la fibre

SFR va devoir baisser les tarifs d’accès des réseaux fibre mutualisés, et notamment ceux proposés à Bouygues Telecom. L’opérateur avait justement contesté les prix instaurés par SFR auprès de l’Arcep en début d’année 2020. L’Arcep a tranché. SFR va revoir…