Qualcomm affirme avoir la preuve qu’Apple a donné des secrets industriels à Intel et porte plainte

Qualcomm vient de déposer plainte contre Apple, accusé d’avoir donné des secrets industriels à Intel. Selon le fondeur, Apple aurait ainsi « aidé Intel à rattraper son retard » sur Qualcomm. L’affaire remonte à 2017, époque à laquelle Apple utilisait des puces fabriquées par Qualcomm dans ses iPhone : la firme de Cupertino aurait alors partagé des documents à sa disposition dans le cadre de son partenariat. Qualcomm affirme avoir la preuve. 

qualcomm

Qualcomm vient d’annoncer par communiqué de presse l’ouverture d’une nouvelle plainte visant Apple. Néanmoins il faut bien voir que l’affaire remonte à 2017 : à l’époque, Apple dépend de Qualcomm pour les puces des ses iPhone (c’est toujours le cas sur une partie des iPhone). Les deux firmes avaient alors signé un accord baptisé master software agreement qui assurait que les outils et code source partagés avec Apple étaient correctement protégés. Qualcomm affirme qu’on ne lui a pas laissé vérifier le respect de cet accord.

Qualcomm porte plainte contre Apple… qui aurait fourni des secrets à Intel

Qualcomm explique détenir les preuves selon lesquelles des ingénieurs Apple auraient partagé des documents confidentiels avec les ingénieurs d’Intel afin qu’ils améliorent les performances de leurs puces. Selon CNBC, les preuves détenues par Qualcomm incluraient des échanges mail, mais aussi des extraits de code utilisé par Apple dans ses iPhone qui ont des puces Intel. «L’utilisation illégale des précieux secrets commerciaux de Qualcomm pour essayer d’aider un concurrent à rattraper son retard nous porte un préjudice de manière irréparable et ne doit pas être autorisé à se poursuivre », déclare l’avocat de la firme Donald Rosenberg.

Le but de Qualcomm est d’ajouter ce chef d’accusation à une plainte dans le cadre des volets judiciaires qui opposent déjà le fondeur au constructeur des iPhone depuis un certain temps. Les deux firmes s’écharpent en effet depuis le 21 janvier 2017 : à cette date, c’était Apple qui avait lancé les hostilités contre Qualcomm, réclamant 1 milliard de dollars aux Etats-Unis. Apple lui reprochait de demander des royalties excessives « pour des technologies qui n’ont rien à voir avec eux ». Apple ne s’est pas arrêté en si bon chemin et a poursuivi Qualcomm en Chine pour 145 millions de dollars pour des motifs similaires, puis au Royaume Uni.

En avril 2017 commence la riposte : Qualcomm reproche à Apple d’avoir bridé ses iPhone 7 comportant ses puces avec des fonctionnalités « haute performance » pour que ceux avec des puces Intel donnent les mêmes résultats. Des rapports tendus qui auraient conduit Apple à limiter la vitesse du modem LTE/4G des iPhone, encore à cause de lots utilisants des puces de différents fournisseurs, pour que les performances restent homogènes. A partir de juillet 2017, Qualcomm a tenté de faire interdire la vente d’iPhone, aux Etats-Unis puis en Chine.

Pour l’heure, la situation est plutôt au désavantage de Qualcomm qui a été entre-temps condamné à une amende de 997 millions d’euros par l’Europe pour pratique antitrust – la firme aurait payé Apple pour utiliser ses puces. Avec cette nouvelle plainte, Qualcomm fait monter la pression d’un cran, espérant sans doute qu’Apple déposera les armes : « Ces nouvelles accusations font partie d’une poursuite en cours déposée en 2017, alléguant qu’Apple a violé son accord avec Qualcomm lorsque l’entreprise a commencé à utiliser ses puces sur l’iPhone. L’année dernière, Qualcomm a déclaré qu’il lui avait été interdit d’auditer les logiciels et les outils de code source partagés avec Apple. La société accuse maintenant Apple d’avoir volé son code source et ses outils pour aider Intel à surmonter ses failles », explique Qualcomm dans son communiqué.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
iOS 13 : comment installer la bêta

iOS 13 est désormais officiel, et les plus impatients peuvent d’ores et déjà installer la bêta… à condition d’être développeur, pour le moment – une bêta plus grand public sera prochainement disponible. Voici comment installer la bêta quel que soit…

iPadOS : voici la liste des iPad compatibles

iPadOS va remplacer iOS sur les tablettes Apple à la rentrée 2019. Un système d’exploitation plus adapté aux grands écrans et à la puissance des iPad qui reprend certaines fonctionnalités de macOS. Mais tous les modèles n’y ont pas droit…

iTunes : que va faire Apple avec vos achats ?

iTunes va-t-il disparaître avec tous les contenus achetés par les utilisateurs ? Non, ils pourront continuer d’en profiter sur les nouvelles applications qui remplacent le service culte d’Apple. Et d’ailleurs, iTunes lui-même n’est pas mort : la plateforme sera toujours…

iOS 13 : voici la liste des iPhone compatibles

iOS 13 sera absent des iPhone 5s et iPhone 6, qui vont devoir rester sous iOS 12. Apple arrête de proposer des mises à jour de fonctionnalités sur ces deux appareils. Trois modèles de tablettes sont aussi abandonnés et ne…

Keynote WWDC 2019 Apple : récapitulatif des principales annonces

Apple tient une nouvelle keynote dans le cadre du WWDC 2019 – son événement annuel dédié généralement aux annonces services et logiciel. Mais qui comporte parfois également quelques annonces matériel (hors iPhone et iPad). Voici comment suivre le live de…

Apple lance iPadOS pour tenter de tuer le PC

Apple vient de profiter de sa keynote WWDC2019 pour faire une annonce sur les iPad : leur système d’exploitation prend son indépendance d’iOS 13, et est rebaptisé iPadOS. Au passage, la firme a fait un certain nombre d’efforts pour rendre…