Puzzlephone : le Projet ARA a un concurrent finlandais !

Maj. le 20 décembre 2018 à 14 h 53 min

Alors que le Projet ARA de Google fut annoncé l’année dernière, aucun concurrent n’était présent sur le marché du modulaire et avant même la sortie de celui-ci, des concurrents font maintenant leurs apparitions comme Vsenn et maintenant c’est le tour de Puzzlephone d’ajouter sa pierre à l’édifice des smartphones modulaires.

Puzzlephone

Le premier concurrent à être apparu est le Projet Vsenn, créé par un ancien employé de Nokia, qui n’aborde pas le modulaire de la même manière que le géant Google et proposait une version simplifiée du modulaire avec la possibilité de changer uniquement 3 modules. On peut citer aussi le concept Xcel 1M, du même genre que Vsenn mais toujours au stade de concept.

Arrive maintenant Puzzlephone, créé par une entreprise Finlandaise du nom de Circular Devices qui a de grandes ambitions et a pour objectif de voir son projet aboutir dans le courant de l’année 2015. Le puzzlephone met l’accent sur la différence des durées de vie de chaque composant d’un smartphone et veut une simplicité exemplaire dans les changements du smartphone que ce soit au niveau matériel ou au niveau logiciel.

Le Puzzlephone est donc séparé en trois parties, « The Spine » (la colonne vertébrale) qui correspond à l’écran, les hauts-parleurs et la structure de l’appareil, « The Heart » (le coeur) qui représente la batterie et les composants électroniques additionnels et « The Brain » (le cerveau) dont fait partie le processeur ainsi que l’appareil photo.

les différentes tailles du Puzzlephone

L’équipe de Puzzlephone promet que, pour les constructeurs et développeurs, la conception des différents modules sera simple. De plus, le smartphone sera sous Android mais sur une version modifiée avec un développement communautaire pour que les améliorations se fassent plus rapidement.

Nous n’avons pour l’instant pas d’informations concernant le prix du Puzzlephone et on ne sait donc pas où se positionnera l’entreprise finlandaise comparée au prix de départ de 50 dollars du Projet ARA de Google qui apparaîtra en février 2015.

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei : TSMC n’abandonne pas la firme chinoise

Huawei a enfin droit à une bonne nouvelle. Le fondeur TSMC a en effet décidé de ne pas abandonner le constructeur chinois. Contrairement à Panasonic, ARM ou Toshiba, l’entreprise taïwanaise continuera de fournir des composants à Huawei malgré le décret…

Huawei : Panasonic refuse aussi de fournir le constructeur

Huawei essuie un nouveau revers. Panasonic, le géant japonais de l’électronique, refuse maintenant de fournir ses composants au constructeur chinois. Apparement, certains produits élaborés par la firme reposent sur des technologies américaines. Comme ARM avant lui, Panasonic est donc contraint de plier…

Huawei : des opérateurs refusent de vendre ses smartphones 5G

Huawei continue d’encaisser les répercussions du décret de Donald Trump. Lâché par ses fournisseurs et banni d’Android, le constructeur chinois doit maintenant faire face à l’abandon de certains opérateurs britanniques, japonais et taïwanais. Une poignée de télécoms refusent en effet…

Samsung prépare un zoom optique x5 pour rivaliser avec Huawei

Samsung vient d’annoncer la production de masse d’un module photo équipé d’un zoom optique x5. Grâce à ce nouveau composant, le constructeur sud-coréen cherche à rivaliser avec Huawei, qui est devenu depuis son P20 Pro le roi de la photo…

Huawei demande à l’Europe de l’aider contre les États-Unis

Huawei se cherche des alliés dans la guerre qu’il est en train de mener face aux États-Unis. Le groupe chinois tente de convaincre l’Union Européenne de l’aider, arguant notamment que les Américains n’hésiteront pas à s’en prendre à d’autres entreprises…