Project Ara : le smartphone sur mesure de Google interesse l’armée !

Le smartphone modulaire développé par Google, connu sous le nom de Project Ara, intéresse les militaires, qui voient dans le principe une solution pour des problèmes concrets des hommes sur le terrain.

project ara armée

Normalement, à l’heure qu’il est, tout le monde connait Project Ara. Un petit résumé tout de même pour les quelques-uns découvrant le terme. Project Ara est une idée ayant germée chez Google ATAP, la division de Google destinée aux projets expérimentaux qui seront hypothétiquement menés à terme. ATAP est notamment à l’origine du projet Tango, permettant aux smart-devices de modéliser l’environnement de l’utilisateur en 3D.

Le projet Ara est donc une reflexion menée par Google pour créer un smartphone modulaire pour avoir un choix absolu et toute les possibilités de configurations. Ce que cela signifie, c’est que les composants, le processeur, les capteurs photos, batteries, écrans et toute autres parties seront conditionnées en morceaux séparés, appelés modules, qui pourront s’attacher sur un squelette de téléphone existant en trois tailles différentes.

projet ara trois squelettes

Les deux intérêts avancés sont une plus grande adaptabilité du smartphone à vos besoins uniques, et une évolutivité de la machine, dont les pièces peuvent être changées peu à peu avec les avancées technologiques. Un smartphone Ara est prévu comme ayant une durée de vie d’environ 6 ans, contre 2 pour nos smartphones actuels.

Aujourd’hui, Project Ara intéresse les militaires américains. Cela pourrait sembler triste comme ça et on imagine déjà les internautes s’insurger contre cette idée, voyant déjà l’armée saisir le projet et le développer dans son coin. Mais ça n’est pas ce dont il s’agit. L’armée veut tout simplement mettre des smartphones Ara dans les mains de ces effectifs sur le terrain, pour qu’ils puissent avoir les smartphones les plus adaptés à leurs activité.

On imagine bien un smartphone dont une bonne partie des emplacements du squelette seraient remplis de batteries, permettant à la machine de tenir éveillée plusieurs jours sur une seule charge, une caméra toujours disponible dans la poche, prête à être attachée si besoin est, par exemple. D’autre part, un écran, a fortiori à usage militaire doit être suffisamment lumineux en pleine lumière et suffisamment sombre et discret dans l’obscurité, ou bien, encore, un écran e-ink pourrait être adapté pour le plein jour afin d’économiser la batterie.

Et c’est l’aspect intéressant pour les militaires, la personnalisation au besoin, spontanée. C’est aussi là que le bas blesse pour le moment. Pour le moment, le smartphone doit être éteint pour pouvoir changer les pièces. Celles-ci sont d’ailleurs solidement attachée quand du courant circule et cette force d’attraction et divisée par 6 lorsque ça n’est plus le cas.

projet ara smartphone modulable

 

Mais évidemment, ceci pourrait facilement être corrigé et une option logicielle devrait pouvoir indiquer au telephone de cesser d’alimenter les électro-aimants d’un module que l’on désire changer tout en continuant de fonctionner. Le problème se situe plus dans la gestion des modules comme un tout, rendant le plug et unplug à chaud délicat.

SI le fait d’avoir des périphériques pouvant se brancher et débrancher à chaud est une idée intéressante pour nous autres consommateurs, elle peut se reveler indispensable pour les militaires. Voilà donc un des défis du projet Ara, mais certainement pas le seul. Une première commercialisation sur un marché limité est prévue pour 2015, nous verrons alors si la question est réglée.

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
MWC 2019 : pourquoi les smartphones n’intéressent plus

A quelques jours de l’ouverture des portes du MWC de Barcelone, l’engouement ne semble pas être immense. En cause, l’intérêt autour des smartphones. Pourquoi ne séduisent-ils plus autant ? Nous avons étudié la question.

Chrome : 85% des extensions se moquent de votre vie privée

Une étude Duo Labs autour des extensions Chrome révèle que 85% d’entre elles n’ont aucune politique en matière de vie privée – un document qui explique clairement comment vos données seront utilisées en cas de collecte. Pour en arriver à…

WorldWideWeb : testez le tout premier navigateur web créé en 1990

Le CERN, l’organisation européenne pour la recherche nucléaire vient de recréer WorldWideWeb, le premier navigateur web créé par Tim Bernes-Lee en 1990. Cet hommage à l’ancêtre des navigateurs intervient à l’occasion de ses 30 ans d’anniversaire. Vous avez envie de…

Le Galaxy S10 et le Galaxy Fold sont officiels, le récap’

Samsung vient d’annoncer les Galaxy S10, S10+ et S10e, accompagné de son premier smartphone pliable, le Galaxy Fold, la mise à jour Android 9 Pie commence à être déployée sur les Galaxy S8 et S8 Plus, Huawei confirme l’existence du…

Amazon : des employés dénoncent des conditions de travail infernales

Amazon est une nouvelle fois pointé du doigt pour les conditions de travail pénibles de ses entrepôts. Une nouvelle enquête compile les témoignages d’une trentaine d’employés proches de la crise de nerfs. Ils dénoncent les semaines de 60 heures et les…

Ce Youtubeur fou démonte sa Freebox avec une masse habillé en licorne

Ce Youtubeur fou a décidé d’extraire le disque dur de sa Freebox Revolution avant d’exploser celle-ci à la masse. Pour pimenter le tout, le vidéaste s’est tout simplement déguisé en… licorne.  GeekCorne, une nouvelle chaîne YouTube ne dépassant pas les 130 abonnés,…

Samsung annonce la fin de ses lecteurs Blu-Ray

Samsung ne produira plus de lecteurs Blu-Ray. Le constructeur sud-coréen va même en cesser la commercialisation pour se concentrer sur les contenus dématérialisés, qui sont notamment accessibles via les Smart TV. C’est un nouveau coup dur pour le marché du Blu-Ray, en net récession depuis quelques…

Attention, ce câble USB peut pirater n’importe quel ordinateur

Ce câble USB modifié permet à un attaquant de pirater n’importe quel ordinateur. Conçu par un chercheur en cybersécurité, cet accessoire peut réagir à des commandes à distance transmises par un pirate. Bientôt produit en masse, il est destiné à mettre en garde le grand public…