Prise en main du Sony Xperia Z Ultra, le Galaxy Note 3 killer

Maj. le 3 octobre 2018 à 0 h 46 min

[Mise à jour de l’article le 01/08/2013]

Nous avons pu tester en long en large et en travers le smartphone géant de Sony. On vous dit tout sur l’un des concurrents du Galaxy Note 3 dans notre test complet du Xperia Z Ultra.

[Fin de mise à jour]

L’événement parisien de Sony a été l’occasion pour le constructeur de revenir sur la première moitié de l’année 2013, mais aussi de nous présenter sa première phablet Full HD. Avant de nous laisser prendre en main le Xperia Z Ultra, David Mignot, le directeur général France de Sony Mobile, est revenu sur le très bon début d’année de l’entreprise.

Prise en main de du Sony Xperia Z Ultra

Après avoir expliqué que Sony espère conquérir 15 % du marché des smartphones d’ici la fin de l’année et que le Xperia Z a très bien résisté à l’arrivée du HTC One et du Galaxy S4, il a fait un premier point sur les ventes de Xperia Tablet Z dont les prévisions ont été revues à la hausse. On apprend également que la marque Sony serait celle ayant la meilleure réputation en Europe et qu’elles sont la deuxième marque préférée de la distribution en 2013. Une présentation qui avait pour unique but de valoriser le bilan de la marque ainsi que ces produits.

David Mignot nous présente la phablet Sony

Xperia Z Ultra : les caractéristiques techniques complètes

On a ensuite eu le droit à la présentation du Xperia Z Ultra dont voici les spécifications complètes :

  • Écran : TFT 6,44 pouces Full HD 1920 x 1080 pixels avec Technologie TRILUMINOUS et X-Reality
  • Processeur : quad core Qualcomm Snapdragon 800 à 2,2 GHz
  • RAM : 2 Go
  • Appareil photo / vidéo : 8 mégapixels « Exmor RS » (Vidéo Full HD)
  • Capteur frontal : 2 mégapixels (vidéo Full HD)
  • Stockage : 16 Go extensibles par carte microSDHC jusqu’à 64 Go supplémentaires.
  • Batterie : 3000 mAh
  • Dimensions : 179 x 92 x 6,5 mm => le smartphone Full HD le plus fin du monde.
  • Poids : 212 grammes
  • Connectivité : 4G jusqu’à 150 Mb/s et 3G+ jusqu’à 42 Mb/s, Wi-Fi 802.11ac (compatible Miracast), Bluetooth 4, NFC, GPS compatible GLONASS.
  • Connectique : USB 2.0 avec support du MHL pour en faire une sortie HDMI.
  • OS : Android 4.2 + Interface Sony
Un très bel écran de 6,44 pouces

Pour revenir sur l’écran de 6,44 pouces Full HD, il est très impressionnant, aussi bien par sa taille que par sa qualité. Il utilise la technologie TRILUMINOUS et X-Reality que l’on retrouve sur les téléviseurs Sony. La qualité des couleurs, le contraste et la finesse d’affichage sont au rendez-vous sur cet écran qui ne laisse pas indifférent. Il a la particularité de fonctionner avec n’importe quels stylos ou crayons à papier, ce qui explique qu’aucun stylet n’est fourni avec. Vous n’avez pas à craindre les rayures, l’écran étant parfaitement adapté à ce type d’usage.

Niveau gabarit, le terminal a beau être très fin, il n’en reste pas moins encombrant et l’utiliser avec une seule main relève d’un numéro d’équilibriste. Pour ce qui est du design, on retrouve celui qu’on connaît sur le Xperia Z et sur la dernière tablette Sony. Dans sa communication, Sony insiste qu’il s’agit du smartphone full HD le plus fin au monde. Une fine couche de verre minéral vient protéger le terminal dont le seul changement au niveau du design est le liseré gris que l’on retrouve tout autour. Malgré la prise jack non cachée comme c’est le cas sur les autres modèles, le Xperia Z Ultra est bien étanche grâce à la certification IP58. Vous pourrez ainsi l’immerger jusqu’à 1,5 mètre pendant 30 minutes.

Pas de flash LED pour le capteur 8 mégapixels

Comme vous l’avez vu dans les spécifications, le smartphone se positionne sur le très haut de gamme en embarquant le dernier processeur Qualcomm Snapdragon 800, ainsi que 2 Go de RAM et une batterie 3000 mAh capable de tenir 7,5 heures en vidéo et 14 h en conversation selon Sony. La capacité de stockage est de 16 Go avec la possibilité d’étendre la mémoire grâce à une carte microSDHC jusqu’à 64 Go supplémentaires.

L’appareil photo ne fait que 8 mégapixels contrairement à celui du Xperia Z qui possède un capteur de 13 mégapixels. Pas de flash LED non plus pour le Xperia Z Ultra qui n’est clairement pas orienté photo et qui laisse cela à son petit frère, ou plutôt au futur Sony i1 Honami, qui n’a malheureusement pas été dévoilé lors de cet événement…

Côté connectivité, on retrouve tout ce qu’on est en droit d’attendre d’un appareil de ce standing, dont la 4G jusqu’à 150 Mb/s ou encore le NFC. La connectique est classique avec notamment une prise jack 3,5 mm ou encore un port USB 2.0 avec support du MHL pour le connecter sur une TV comme on va le voir plus loin.

Interface logicielle et applications

Pour la première fois par défaut sur un smartphone de la marque, on retrouve Android 4.2.2 Jelly Bean avec une interface Sony qui sans rien révolutionner apporte quelques modifications comme la possibilité d’ouvrir plusieurs applications à la fois en pop-up grâce à la barre de lancement rapide en bas de l’écran, comme on a pu le voir sur la Tablet Z. Le clavier est également remanié pour s’adapter à l’impressionnant écran de 6,44 pouces. Nos doigts ne faisant pas 2 mètres, vous pourrez choisir de rabattre le clavier sur la gauche ou sur la droite de l’écran pour pouvoir écrire vos SMS et vos mails à une main.

Le clavier décalé pour les droitiers

Autre nouveauté, l’application Dessin. Phablet oblige, Sony a mis en avant la finesse de son écran et la possibilité d’utiliser n’importe quel stylo pour mettre en avant une application « dessin » aux énormes possibilités, que ce soit pour prendre des notes sur une photo ou dessiner depuis une page blanche, votre imagination sera la seule limite. Pour l’illustrer, un dessinateur était sur le stand et faisait une démonstration convaincante de l’application avec le téléphone relié à une TV grâce au port MHL du Xperia Z Ultra.

Démonstration de l’application dessin, le tout branché sur une TV

On retrouve également les applications Walkman, Films et Album qui constituent les trois hubs pour chacun des médias. Sony y a d’ailleurs intégré ses services en ligne Play Memories, Vidéo Unlimited et Music Unlimited. Le but étant de centraliser les contenus de votre téléphone et ceux de vos comptes en ligne. Concernant l’application Walkman, vous pourrez également y connecter vos comtes Spotify et Deezer.

Mini combiné Bluetooth, le meilleur ami de votre Xperia Z Ultra

Conscient de l’encombrement de sa phablet et de l’allure que cela peut donner quand vous décrochez votre téléphone, Sony a décidé de sortir un accessoire, le mini combiné Bluetooth SBH52. Le but étant de séparer les usages multimédias des usages voix. Vous allez alors pouvoir connecter les deux appareils grâce au NFC et via Bluetooth. Le micro et le haut-parleur de l’accessoire le transforment en véritable extension avec laquelle vous allez pouvoir prendre vos appels.

Le mini combiné Bluetooth

Le Xperia Z Ultra face à la concurrence

Afin que vous rendiez mieux compte de ce que peuvent représenter les 6,44 pouces de la phablet Sony, nous avons posé d’autres smartphones aux différents gabarits les uns à côté des autres. De gauche à droite sur la photo : le Xperia Z Ultra (6,44 pouces), le Samsung Galaxy Note 2 (5,5 pouces), le Sony Xperia Z (5 pouces), le Galaxy S3 (4,8 pouces) et enfin le HTC One (4,7 pouces).

La phablet de Sony face à la concurrence

L’occasion de constater que même le Note 2 paraît petit à côté du géant de Sony qui se rapproche toujours plus d’une tablette dont le format le plus petit commence avec 7 pouces. Face au Z Ultra, le Z passe pour un mouchoir de poche. Le géant réussit tout de même l’exploit d’être plus fin que son petit frère.

Le constat est un peu le même face au Galaxy Note 2 qui prend maintenant une petite claque en terme de finition, mais à l’avantage d’intégrer un stylet, ce qui joue également sur son épaisseur. La phablet du coréen a par contre l’avantage du poids avec 180 grammes contre 212 pour le Sony. Même le Galaxy Mega 6,3 se montre plus léger avec ses 199 grammes. Le choix des matériaux n’y étant pas pour rien. Mais ne soyons pas trop sévères dans la mesure où c’est bien le Note 3, annoncé en septembre, qui sera le concurrent direct du nouveau produit de la marque japonaise.

Prix et date de sortie

La Xperia Z Ultra comme le combiné Bluetooth seront disponible fin septembre, une fenêtre de lancement qui devrait sûrement coïncider avec celle du nouveau Galaxy Note 3.

Prix du Sony Xperia Z Ultra :

Prix du combiné Bluetooth : 119 euros

Prix et date de sortie du Xperia Z Ultra

Conclusion

Cette première prise en main du Xperia Z Ultra nous a permis de comprendre les ambitions de Sony sur ce segment. Comme toujours, la marque montre son savoir-faire sur le haut de gamme. Un produit très réussi pour une première incursion sur ce segment. Une finition au top, un superbe écran, une interface qui a fait ses preuves, mais un appareil photo en retrait et une diagonale impressionnante qui pourrait en rebuter plus d’un.

Le verdict final sera livré lors du test, mais aussi lors de la confrontation face à son vrai concurrent, le Samsung Galaxy Note 3. Rendez-vous en septembre pour la bataille finale.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers tests !
Test du Huawei Mate 20 : l’efficacité selon Huawei

Huawei lance les Mate 20 et Mate 20 Pro en France. Les deux nouveaux fleurons du numéro 2 mondial ont de quoi séduire. Nous avons pu les utiliser pendant quelques jours en avant-première. Voici notre test du Huawei Mate 20.

Test du Mate 20 Pro de Huawei : comment ne pas l’aimer ?

Le voici donc, ce Mate 20 Pro qui a alimenté pendant des semaines les rumeurs les plus folles sur le Net. Il aura la rude tâche de succéder au Mate 10 Pro, sorti l’année dernière, et qui ne démérite pas. Traditionnellement,…