Pour Orange, Free Mobile ne peut pas se passer de l’accord d’itinérance

 

Le PDG d’Orange n’aime ni Free Mobile, ni son dirigeant et ne s’en cache pas. Une tendance encore plus accentuée depuis deux semaines suite à l’arrivée de la 4G chez le quatrième opérateur, comme on peut le constater dans la dernière interview accordée au Figaro par Stéphane Richard et où ce dernier déclare :

Xavier Niel est le roi de l'embrouille. Free Mobile ne dispose que de très peu de fréquences et d'antennes, si on le compare à ses concurrents.

Bien entendu, si ses propos se limitaient à discréditer sur le réseau 4G de son concurrent, ça ne changerait pas de d’habitude mais il semblerait que cette fois-ci, on se rapproche d’une forme de menace implicite.

L’itinérance n'est pas un droit perpétuel. Orange peut très bien se passer de l'accord d'itinérance, mais la réciproque est-elle certaine ?

orange vs free mobile

Orange pourrait-il mettre fin à l’accord d’itinérance de Free Mobile ?

Lors de son lancement en 2012, Free Mobile a passé un accord d’itinérance avec Orange permettant de compenser les manques de son propre réseau en acheminant ses communications sur celui de son concurrent. Un partenariat gagnant-gagnant puisqu’en décembre 2012, Stéphane Richard déclarait que celui devait rapporter à son entreprise la somme d’un milliard d’euros en trois ans.

Un accord d’itinérance dont l’échéance s’arrête en 2018 mais qui pourrait également prendre fin plus tôt en toute légalité si Orange le décidait et à ce sujet, voilà ce que déclare Stéphane Richard.

Même en accélérant son déploiement, il ne pourra en aucun cas prétendre disposer d'une couverture nationale en 4G par ses moyens propres, ce qui signifie que pour obtenir une couverture digne de ce nom dans les semaines à venir, il lui faudra forcément s'appuyer sur un accord d'itinérance ou de mutualisation avec l'un de ses concurrents.

Des déclarations qui arrivent au lendemain de l’interview de Xavier Niel par le Journal Du Dimanche et dans laquelle le PDG de Free Mobile ne s’est pas montré tendre non plus vis-à-vis de ses concurrents.

Serait-ce par anticipation d’une éventuelle fin de cet accord que le quatrième opérateur a récemment exprimé sa volonté de participer à la mutualisation des réseaux actuellement opérée entre SFR et Bouygues Telecom ?

A noter que pour l’heure si le réseau 4G de Free Mobile se limite à 800 antennes, celui d’Orange en compte près de 4000.

Via



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Capture
5G Free : voici la carte de couverture réseau dans votre région

La 5G se déploie lentement mais sûrement à travers toute la France. L’opérateur a lancé une carte interactive afin de constater l’avancée du réseau. Une fonctionnalité bien utile, repérée par nos confrères d’Univers Freebox. On constate ainsi que c’est la…

free mobile
5G : Free accusé de “pratiques déloyales” dans ses publicités

La 5G Free ne pourrait pas vraiment multiplier les débits au vu des fréquences dont dispose l’opérateur. Ce qui ne l’empêche pas de présenter ainsi les mérites de son nouveau réseau. Une association de consommateurs porte plainte pour “pratiques commerciales…

bouygues télécom esim
Bouygues offre 50€ aux clients qui arrivent avant 11h pendant le couvre-feu

Bouygues Télécom s’adapte au couvre-feu décrété par le gouvernement. Pour convaincre ses clients de se rendre en boutique dans la matinée, l’opérateur a décidé d’offrir 50€ à l’achat d’un smartphone subventionné. Pour en profiter, il est impératif d’arriver dans l’enceinte…

orange stephane richard
5G : Orange affirme que la France a un an et demi de retard

Orange estime que la France a accumulé un an et demi de retard sur le déploiement de la 5G. L’opérateur historique regrette que des élus cherchent à freiner le déploiement du réseau en agitant des préoccupations écologiques et sanitaires sans…