Pannes ADSL : Orange « ne devrait pas faire le malin » avec son « mauvais bulletin de notes » selon l’Arcep

Orange a été remis à sa place par le président de l’Arcep, Sébastien Soriano. Celui-ci estime que l’opérateur historique « ne devrait pas faire le malin » et ferait mieux de se concentrer sur le maintien de son réseau de téléphonie fixe plutôt que sur la communication. 

orange arcep
Sébastien Soriano (président de l’Arcep), sur le plateau de franceinfo

Sébastien Soriano, le président de l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes), s’est attaqué à Orange le 26 octobre 2018 sur le plateau de France Info. Interrogé sur la réaction de l’opérateur et de son PDG Stéphane Richard suite à la mise en demeure par le gendarme des télécoms, qui pourrait valoir à Orange une amende allant jusqu’à 1 milliard d’euros, Sébastien Soriano n’a pas épargné le FAI.

Orange doit se ressaisir selon l’Arcep

« J’appelle Orange à la modestie. Quand on ramène un mauvais bulletin de note à la maison, généralement on ne fait pas le malin », estime la patron de l’Autorité. Pour rappel, Orange, qui a gagné 68 000 nouveaux abonnés sur le fixe au 3ème trimestre 2018, est accusé de laisser son réseau de téléphonie fixe (cuivre) se dégrader et de tarder à effectuer les réparations nécessaires, laissant ainsi certains utilisateurs sans moyen de communication. « Quand vous avez le téléphone coupé, plus d’un abonné sur cinq est réparé en plus d’une semaine. Le cahier des charges prévoit que cela doit être réparé en 48 heures pour 85% des gens. Donc on a des dérapages très importants », explique Sébastien Soriano.

Les cadres d’Orange n’avaient que peu goûté à cette action de l’Arcep. « Orange ne paiera aucune amende », assurait Nicolas Guérin, le secrétaire général du groupe, dans un entretien accordé aux Echos. Stéphane Richard était également monté au créneau, critiquant entre autres le timing de l’annonce de l’institution, juste avant la publication des résultats financiers de l’opérateur historique. « Orange est une grande entreprise et je ne voudrais pas que les Français aient l’impression que cette entreprise se soucie plus de questions de communication financière que du sort des abonnés du téléphone », a répondu Sébastien Soriano. Qui rappelle également que « neuf millions de foyers ont encore le bon vieux téléphone et sont totalement dépendants » du réseau qu’Orange peine à entretenir.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !