Pour Orange, un retour à 3 opérateurs est « inévitable » en 2019

Pour Orange, un retour à 3 opérateurs est inévitable « à moyen terme ». L’opérateur historique s’attend à ce que certains de ses rivaux, Free, Bouygues Télécom et SFR, fusionnent dès 2019. Orange est même prêt à faciliter le processus de consolidation. 

orange

Lors de la publication des résultats trimestriels d’Orange, Stéphane Richard, le PDG du groupe, est une nouvelle fois revenu sur le sujet de la consolidation des télécoms. « Il ne sera pas tenable à long terme de rester à quatre acteurs » a estimé le dirigeant, relayé par Reuters. Début juillet, Ramon Fernandez, directeur financier Orange, tenait un discours similaire en assurant être « ouvert à d’éventuelles discussions vers un retour à trois opérateurs ».

Pour Orange, un opérateur doit disparaître du marché français en 2019

« Mon point de vue est que la probabilité d’une consolidation en France est faible. La nature et l’histoire des acteurs du marché français rendent peu probable et difficile de trouver une façon de consolider » a tempéré Stephane Richard dans un premier temps.

« Nous ne voyons rien à court terme » ajoute le PDG d’Orange. L’homme ne croit donc à pas une consolidation des télécoms dès 2018, malgré la proposition de rachat de Bouygues à SFR en mai dernier.« A moyen terme, c’est-à-dire à partir de 2019, une consolidation est par contre inévitable » ajoute Stéphane Richard.

Longtemps opposé à la fusion des télécoms, l’homme se dit maintenant prêt à faciliter les négociations entre les opérateurs. Néanmoins, l’opérateur historique ne jouera pas un « rôle de premier plan » dans la consolidation du marché. Après avoir tenté de racheter Bouygues en 2016, Orange écarte donc l’idée de s’emparer d’un opérateur au vu « de son poids sur le marché français », explique Stéphane Richard.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Orange Bank séduit moins qu’à son lancement

Orange Bank connaît un tassement de ses recrutements ses derniers mois. Le « Free de la banque » gagne 15 000 à 20 000 clients par mois, alors qu’en à peine quelques semaines après son lancement Orange Bank revendiquait 100 000 clients….