Orange pourrait comme Free couper le signal de BFM TV

 

Orange tient le même discours que Free sur la question des droits de diffusion de BFM TV et des chaînes RMC Découverte RMC Story : hors de question de payer pour des chaînes gratuites de la TNT qui n'offrent pas de services enrichis. Le PDG Stéphane Richard n'écarte pas de couper le signal faute d'accord avec Altice.

stéphane richard orange
Crédit : Ecole polytechnique / Flickr

Orange n'exclut pas de devoir à son tour couper le signal de BFM TV, RMC Découverte et RMC Story. Sur France 2, Stéphane Richard, le PDG du FAI, a admis que cette situation est tout à fait possible. “Nous ne souhaitons pas en arriver au même point mais il est envisageable de couper également le signal s'il n'y a pas d'accord”, a-t-il expliqué. L'opérateur a encore un peu de temps pour trouver une solution avec Altice : leur contrat qui devait se terminer en septembre 2019 a été prolongé (on ne sait pas jusqu'à quand) afin de faciliter les discussions.

Orange négocie avec Altice-SFR pour BFM TV et les chaînes RMC

“Nous avons une position alignée sur celle de Free, nous considérons qu'il y a un équilibre entre les éditeurs de chaînes et les opérateurs que nous sommes: en transportant gratuitement les chaînes nous leur assurions une audience, sans demander de rémunération en retour”, explique le patron d'Orange. BFM TV perd 15% d’audience suite à la coupure sur les Freebox, et Orange recense environ deux fois plus d'abonnés internet fixe que Free. Une coupure de BFM et des chaînes RMC sur les Livebox serait très préjudiciable pour Altice.

Lire aussi : Free vs Altice-SFR : BFM TV et RMC ont disparu des Freebox, le point sur la situation

Stéphane Richard se montre pessimiste quant à un accord avec le groupe de Patrick Drahi. Il tient la même position que Xavier Niel : Orange et Free ont accepté de rémunérer TF1 et M6 pour les services associés (replay, start over…) à leurs chaînes et non pour leur retransmission en direct. “Je ne veux pas préjuger des négociations à venir que nous aurons avec Altice mais pour l'heure, il n'y a pas [de fonctionnalités enrichies]”. Autrement dit, pour l'opérateur historique, Altice veut être payé mais n'a rien à vendre.

Source: La Croix



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !