Orange estime qu’un retour à trois opérateurs peut avoir lieu dès le premier semestre 2019. Son directeur financier évoque une « fenêtre de tir » à cette période, mais Orange ne sera ni vendeur ni acheteur. L’opérateur est par contre prêt à faciliter une consolidation des télécoms qui lui serait avantageuse. 

orange consolidation des telecoms

Un retour à trois opérateurs est possible dès le début de l’année 2019, estime Orange. Son directeur financier, Ramon Fernandez, a fait savoir en marge d’une conférence organisée par la banque américaine Morgan Stanley à Barcelone et consacrée aux technologies, aux médias et aux télécoms, qu’il y « a une fenêtre de tir au premier semestre 2019 » pour un tel mouvement.

Orange veut une consolidation des télécoms et un retour à trois opérateurs

Par contre, il a indiqué qu’Orange n’était ni acheteur ni vendeur. « Nous n’allons pas prendre la tête d’une initiative car nous sommes trop forts pour le faire. Mais nous pouvons être un facilitateur car nous pensons que cela serait bon pour nous », a indiqué le cadre de l’opérateur historique. Autrement dit : une consolidation des télécoms n’aurait que des avantages pour Orange qui voit cette opportunité d’un très bon œil, mais il ne veut faire partie d’aucun deal de ce genre.

La tentative récente la plus sérieuse pour revenir à trois opérateur a été l’oeuvre de Bouygues Telecom pour le rachat de SFR. C’était au printemps 2018, et le premier cité avait discuté avec fonds d’investissement pour réaliser l’opération. Une offre ferme, rejetée, a même été transmise à Patrick Drahi, propriétaire d’Altice, la maison-mère du FAI. Il faut dire que SFR est plutôt en forme en ce moment et se relève de plusieurs années difficiles. Au mois d’octobre, Patrick Drahi assurait que SFR a regagné en 2018 les 2 millions d’abonnés perdus en 3 ans.

Selon Challenge, l’homme d’affaires serait néanmoins intéressé par la vente de SFR pour entrer au capital d’Orange. Ce dernier pourrait alors laisser pour atteindre son objectif d’un retour à trois acteurs majeurs. C’est peut-être ce qu’entend Ramon Fernandez quand il parle d’un rôle de « facilitateur » d’Orange dans cette affaire.

Autre possibilité, la vente de Free par Iliad et Xavier Niel. Après un 2ème trimestre catastrophique, Free et Free Mobile ont continué de perdre des abonnés au 3ème trimestre 2018, avec une baisse de 14 000 clients sur l’internet fixe et de 90 000 sur le mobile. Thomas Reynaud, Directeur Général d’Iliad, indiquait d’ailleurs que le succès ou non de la Freebox V7 pourrait conditionner l’avenir de l’opérateur.

 

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Orange expérimente des box 5G pour remplacer la fibre

Orange teste des box qui profitent d’une connexion 5G. Ces nouveaux appareils s’annoncent comme des alternatives à la fibre pour livrer une connexion Très Haut Débit à certains territoires. En milieu de semaine dernière, Orange a présenté sa nouvelle box,…

Orange assure que la 5G ne sera pas plus chère que la 4G

Orange estime que les forfaits 5G ne seront pas forcément plus chers que les offres 4G actuelles. Pourtant, les internautes français se disent prêt à payer un abonnement plus cher pour profiter dès que possible du réseau du futur sur leur smartphone.  Avec…

5G : comment la tester avec Orange et Sosh

Orange et Sosh vont débuter des tests de 5G dans plusieurs villes pilotes. Ils font appel à des abonnés volontaires, qui possèdent des smartphones compatibles et déjà commercialisés, comme le Samsung Galaxy S10 5G. Orange et Sosh débutent les inscriptions…

Orange pourrait être coupé en deux, menace l’Arcep

Orange pourrait être forcé à voir ses activités réseau démantelées du reste du groupe si l’Arcep venait à perdre son pouvoir de sanction sur les opérateurs. C’est la menace formulée par le gendarme des télécoms dans un édito acerbe, suite…