Orange et SFR enfin d’accord pour booster le déploiement de la fibre dans les villes moyennes

Maj. le 18 juin 2018 à 16 h 32 min

Orange et SFR ont trouvé un accord pour le déploiement de la fibre dans les villes moyennes. L’opérateur historique a accepté de laisser son concurrent installer plus de prises que ce qui n’avait été prévu initialement dans ces zones. Une décision qui va permettre à SFR d’accélérer la mise à disposition du très haut débit fixe auprès de certains utilisateurs. 

fibre optique

Orange vient d’être condamné à verser 53 millions d’euros à SFR pour concurrence déloyale mais cette affaire n’empêche pas les deux opérateurs de continuer à discuter, notamment en ce qui concerne le déploiement de la fibre optique. D’après Le Monde, un accord a été trouvé entre les deux acteurs pour la mise en place du très haut débit dans les villes moyennes de France. Sous la pression du gouvernement, qui pousse pour faire augmenter les investissements et améliorer la couverture dans les zones rurales et les communes de taille intermédiaire, Orange et SFR se sont finalement entendus.

Orange et SFR s’entendent sur la fibre pour les villes moyennes

Grâce à cet accord, SFR va pouvoir installer 1,2 million de prises supplémentaires, qui s’ajoutent aux 1,4 déjà prévues. Le FAI a obtenu de raccorder 20% des foyers dans ces zones de villes moyennes, contre 10% précédemment. La fibre est devenu un argument important pour l’opérateur afin de regagner des clients dans l’internet fixe. Pour le premier trimestre 2018, SFR a annoncé 83 000 logements raccordés à la fibre, et s’auto-proclamait « leader du très haut débit ».

Le fait qu’Orange ait finalement accepter de lâcher du lest devrait permettre de booster le déploiement de la fibre dans les villes moyennes. L’opérateur historique ne eut pas lancer tous les chantiers en même temps et laisser SFR s’occuper du déploiement dans un plus grand nombre de zones devrait permettre à certains utilisateurs de devenir éligibles à la fibre plus rapidement que si Orange s’était montré intransigeant.

Les objectifs du Plan Très Haut Débit du gouvernement prévoient que tous les Français soient équipés en 2022. Les opérateurs s’y sont engagés et risquent des sanctions financières élevées si ils ne s’y tiennent pas. Mais alors qu’une pénurie de fibre optique a causé des retards dans le déploiement, il semble que la promesse va être difficile à tenir. Quoi qu’il en soit, l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) examine les contours de l’accord entre Orange et SFR et rendra son avis au début de la semaine du 18 juin 2018.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !