Nvidia pourrait-il arrêter de produire des processeurs pour les mobiles ?

Maj. le 11 avril 2018 à 14 h 28 min

Le PDG de Nvidia nous parle aujourd’hui de la stratégie de la marque et explique pourquoi ses processeurs mobiles ne sont pas aussi présents que ceux de la concurrence. Dans ce secteur très concurrentiel, il semble que le fondeur n’ait pas su s’imposer.

Nvidia

Le secteur des processeurs mobiles est aujourd’hui extrêmement concurrentiel. Qualcomm, Samsung ou encore Mediatek sont autant de concurrents face auxquels Nvidia n’arrive plus à se démarquer. Si le Tegra 3 avait marqué son temps sur plusieurs produits (le HTC One X notamment), le Tegra 4 n’a pas réussi à convaincre les constructeurs face aux processeurs Qualcomm qui sont omniprésents dans nos smartphones.

Nvidia pourrait-il mettre de côté ce secteur pour se concentrer sur les consoles de jeux mobiles, avec le Shield, les tablettes ainsi que dans le secteur de l’automobile. Mais Nvidia n’a pas encore totalement rendu les armes, son processeur Nvidia Tegra K1 en est la preuve. Mais de très bonnes performances ne suffisent pas, la gestion de l’énergie tout comme le prix auquel est proposé le SoC aux constructeurs sont autant de critères déterminants.

Le Tegra K1 sera-t-il le dernier SoC Nvidia sur smartphone ?

Le Tegra K1 devrait arriver sur les tablettes alors qu’on retrouve le Tegra 4i sur le Wiko Wax, lui offrant par la même occasion une compatibilité 4G. Un benchmark 3D Mark montre d’ailleurs les performances des deux derniers processeurs mobiles de Nvidia face au Snapdragon 801 de Qualcomm.

Le Tegra 4i n’a pas été un grand succès pour nous. Je dirais que lorsque nous avons commencé, nous pensions que la 4G pour les téléphones d’entrée de gamme, les téléphones traditionnels, intégrés avec notre processeur applications seraient une réelle opportunité. Je pense que le marché du téléphone a banalisé la 4G très, très vite. Ce n’est pas notre stratégie de faire des téléphones « basiques ». Ce n’est pas notre stratégie de faire des produits très grand public. Notre stratégie est de nous concentrer sur des produits visuellement performants, sur des produits orientés jeux vidéo où nous pouvons apporter beaucoup de valeur.

On constate que le K1 se montre plus puissant. Mais dans les faits, c’est bien le processeur Qualcomm qui domine le marché, offrant un compromis entre puissance, consommation et prix bien plus intéressant. Regretteriez-vous la marque aux caméléons sur les mobiles si elle venait à arrêter ?

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Le CSA lance sa campagne « Pas d’écran avant 3 ans »

Le CSA lance ce 19 octobre 2018 sa campagne de prévention « Pas d’écran avant 3 ans » pour sensibiliser les parents sur les dangers des smartphones, tablettes et TV pour les tout petits. Jusqu’au 21 octobre, spots et reportages sont diffusés à…