Maj. le 10 avril 2016 à 13 h 33 min

Edward Snowden, le jeune ingénieur de la NSA, n’en finit plus de dévoiler de nouveaux documents. Cela fait plusieurs mois que des informations tombent dans différents journaux européens sur l’espionnage civil et industriel américain. Des informations qui scandalisent l’opinion française et internationale. Aujourd’hui, nous apprenons que le câble sous-marin SEA-ME-WE 4 a été piraté par l’institution.

Ce câble sous-marin fait transiter le trafic Internet entre l’Europe, le Moyen-Orient, l’Afrique du Nord et l’Asie. Là où cela nous concerne au premier degrès c’est que son point d’appui en Europe est la ville de Marseille et qu’il est utilisé par l’entreprise Orange. Ces informations nous viennent notamment du journal Allemand Spiegel ainsi que du site Français bien connu Mediapart.

orange nsa piratage

Une équipe de cyberhackers aurait piraté un câble sous-marin utilisé par Orange

Afin de réaliser ces opérations, les services américains ont utilisé une unité d’élite baptisée Tailored Access Operations (TAO), une équipe de cyberhackers. Cette équipe dispose de plusieurs méthodes pour piéger leurs cibles. Il est fait mention notamment d’usurpation de site internet. Dès qu’une cible effectue une requête, les hackers lui renvoie la copie parfaite du site en question avec, en bonus,  un Cheval de Troie. De très gros sites sont concernés comme Facebook ou Youtube. Il s’agit bien évidemment d’un outil parmi tant d’autres.

Selon les documents, la NSA a pu avoir accès à une grande partie du réseau soutenu par ce câble. Il s’agit bel et bien d’un espionnage de très grande ampleur. L’entreprise Orange a immédiatement réagit à ces informations en faisant savoir que ces opérations ont été réalisées à leur insu. Si les faits sont confirmés, l’opérateur indique qu’il compte se constituer partie civile dans le cas où « des données d’Orange transportées par le câble en question auraient fait l’objet d’une tentative d’interception « . De nombreux géants du web se sont alliés pour contrecarrer cet espionnage massif mais jusque là, il semble que rien n’ai réellement bougé.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Une attaque DDoS rapporte 2,5 millions de dollars à Wikipédia

Vendredi dernier, le site encyclopédique Wikipédia était victime d’une conséquente attaque DDoS (Distributed Denial of Service). Pour limiter les dégâts d’une telle menace, la Wikimedia Foundation vient de recevoir une jolie somme de la part d’un généreux donateur pas si…

NordVPN : des faux sites propagent un dangereux malware bancaire

Des pirates profitent de la popularité de NordVPN pour diffuser Win32.Bolik.2, un malware bancaire sur l’ordinateur de leurs victimes. Des faux sites, imitant à la perfection l’interface de celui de NordVPN, propagent en effet des versions vérolées du célèbre VPN. Une…

Impots.gouv : environ 2000 comptes victimes d’un piratage

Les comptes impots.gouv d’environ 2000 administrés ont subi un piratage : des pirates sont parvenus à accéder aux déclarations d’impôts et les modifier. Les agents de Bercy affirment avoir néanmoins pu reprendre rapidement le contrôle de la situation et avertir…

WhatsApp, Skype et Slack sont victimes d’une faille de sécurité

WhatsApp, Skype et Slack sont vulnérables. Ces trois logiciels reposent sur la technologie Electron, qui présente une importante faille de sécurité. Les développeurs ont été prévenus, mais ils font pour l’instant la sourde oreille et aucun correctif n’a été déployé…