Nokia : Macron met la pression au sujet des 600 licenciements

 

Nokia a annoncé vouloir procéder à des licenciements en France, le gouvernement n’a pas spécialement apprécié la nouvelle et Emmanuel Macron a décidé de s’impliquer personnellement dans ce dossier. Toutefois, l’entreprise a pour le moment mis en pause son projet de restructuration et souhaite engager des pourparlers avec le gouvernement, un bras de fer est en train de se préparer entre l’Etat et Nokia.

nokia macron licenciements

Nokia a pris des engagements au moment du rachat d’Alcatel Lucent, notamment le maintien de 4200 postes et le recrutement de 500 employés pour sa branche de recherche et développement. Néanmoins, sur les 500 nouveaux emplois, il n’y a eu finalement que 190 nouveaux recrutements, tandis que Nokia a lancé une restructuration impliquant 400 licenciements. L’annonce d’un nouveau plan de licenciements de près de 600 personnes a de quoi faire bondir Emmanuel Macron qui a décidé de se saisir personnellement de l’affaire comme le révèle le Journal de l’économie.

Nokia : Emmanuel Macron va s’impliquer dans le dossier des licenciements

Le plan de restructuration de Nokia impliquant près de 600 licenciements d’ici 2019 est pour le moment en pause et concerne principalement le site de Lannion. Une partie du gouvernement va s’entretenir avec la société le 2 octobre 2017 pour trouver une issue à ce dossier. Emmanuel Macron n’a pas spécialement apprécié la manoeuvre du groupe puisque selon-lui Nokia n’a pas respecté sa parole.

Je suis un pro-européen, je crois aux champions européens. Mais je crois à la parole donnée et Nokia n’a pas donné le signal qu’il tenait sa parole, ce qui est grave.

Le président de la République s’est déjà entretenu avec le Premier ministre finlandais à ce sujet et a exprimé sa volonté de rester inflexible dans cette affaire. Les autorités finlandaises ont répliqué qu’elles n’avaient aucune possibilité de s’immiscer dans les affaires de Nokia étant donné que c’est une entreprise privée. Nous sommes loin des 18 000 employés licenciés par Microsoft suite à l’absorption de Nokia, il y a de cela 3 ans en arrière maintenant. Rappelons que Macron souhaite faire payer leurs impôts en Europe à Google, Apple, Facebook et Amazon, le président est sur tous les fronts. Nous suivrons avec attention le résultat de ses diverses affaires dans lesquelles Emmanuel Macron s’est engagé personnellement.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
xiaomi redmi 9
Xiaomi devance Apple et devient le numéro 3 du marché du smartphone

Xiaomi a vendu plus de smartphones dans le monde qu’Apple au cours du troisième trimestre de l’année 2020. Malgré un climat économique difficile, le groupe chinois a écoulé plus de 44,4 millions de téléphones mobiles pendant la période, reléguant le…

facebook libra janvier 2021
Libra : Facebook lancerait finalement sa cryptomonnaie en janvier 2021

Libra, la cryptomonnaie développée par Facebook, serait finalement lancée dans le courant du mois de janvier 2021. Sous la pression exercée par les régulateurs financiers, le réseau social aurait accepté de revoir ses ambitions à la baisse. Adossée au dollars, la devise…

Smartphone
Bientôt une taxe copie privée sur les smartphones d’occasion ?

La taxe copie privée doit-elle être appliquée aux smartphones vendus sur le marché de l’occasion ? C’est en tout cas le souhait de la commission Copie Privée. Afin de compenser la baisse de la rémunération annuelle perçue par les ayant…

teletravail taxe etude
Des économistes veulent instaurer une taxe sur le télétravail

Des économistes de la Deustch Bank estiment que les télétravailleurs devraient payer une taxe supplémentaire, pour compléter les revenus des travailleurs modestes contraints de se rendre sur leur lieu de travail. Après la taxe sur les casques audio ou encore…

casque audio taxe
Taxer les casques audio ? Une loi est en discussion à l’Assemblée

Des députés LREM souhaitent taxer « les matériels destinés à l’écoute de contenus sonores » pour aider au financement de l’industrie musicale et du spectacle. Après la redevance TV sur les smartphones et ordinateurs, des députés LREM souhaitent instaurer une taxe inédite…