Nokia et Alcatel-Lucent fusionnent pour devenir le leader mondial des technologies mobiles !

Nokia et Alcatel-Lucent viennent d’officialiser leur fusion. Le nouveau groupe pourrait s’appeler Nokia Corporation et ses ambitions sont claires : s’imposer comme un leader mondial de l’innovation dans les technologies de prochaine génération, dont la téléphonie mobile.

nokia alcatel lucent fusion leader innovation technologies mobiles

Hier, le finlandais Nokia et le franco-américain Alcatel-Lucent ont annoncé qu’ils étaient en discussion pour une probable fusion. Aujourd’hui, les deux entreprises l’ont officialisée par communiqué de presse.

Les actionnaires de Nokia détiendront donc 66,5 % du groupe et ceux d’Alcatel-Lucent 33,5 %. L’opération devrait être finalisée au premier semestre 2016. L’entité devrait s’appeler Nokia Corporation.

Elle serait dirigée par les deux actuels patrons des deux firmes, Risto Siilasmaa pour Nokia, qui sera le président du Conseil d’Administration, et Rajeev Suri pour Alcatel-Lucent, qui sera le directeur général.

Enfin, cette fusion est bienvenue sur le terrain de l’emploi puisqu’elle permettra de stopper les plans sociaux entamés il y a déjà quelques années. Le siège du nouveau groupe se situera en Finlande mais les emplois en France seront conservés.

Devenir leader mondial des technologies mobiles

L’objectif de cette fusion est de faire de Nokia Corporation le leader mondial des technologies mobiles. Le Finlandais, depuis le rachat de sa branche téléphonie par Microsoft, se concentre essentiellement sur la conception et la fabrication des infrastructures de réseaux téléphoniques et internet.

Pourquoi Alcatel-Lucent ? Parce que l’entreprise a réussi depuis 2013 à relever la tête grâce au plan « Shift », dont l’objectif est de concentrer l’activité sur les services liés à internet ainsi que sur le cloud et l’ultra haut débit fixe et mobile.

Avec cette fusion, les deux entreprises cherchent à regagner du terrain face à Ericsson, le grand rival de Nokia, mais aussi et surtout face à Huawei qui commence à afficher de belles ambitions en Europe après avoir explosé en Chine.

Cette fusion permettra à Nokia Corporation de concentrer sa stratégie sur l’innovation dans les technologies mobiles (LTE et 4G) et sur le développement de son célèbre système de géolocalisation, Here. Le Finlandais s’est d’ailleurs exprimé sur son célèbre logiciel, dont les rumeurs de rachat circulaient cette semaine, et a confirmé aujourd’hui qu’il allait revoir la position de Here dans la stratégie de Nokia.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei va réduire sa production d’un tiers jusqu’en 2020

Huawei a décidé de réduire sa production d’un tiers jusqu’en 2020, annonce Ren Zhengfei, fondateur du groupe chinois. Banni du marché américain et bientôt privé de licence Android, le constructeur va en effet couper dans ses frais de production à hauteur de 30…

Xavier Niel investit dans Libra, la cryptomonnaie de Facebook

Xavier Niel, le fondateur d’Iliad, ferait partie des investisseurs du projet Libra, la cryptomonnaie de Facebook, aux côtés de grands noms de la tech comme Uber, Spotify et Booking. Nommée Libra, elle devrait être lancée en 2020 et servira de…

Huawei abandonne son entreprise de câbles sous-marins

Huawei vient de céder 51% des parts de Huawei Marine Networks, une filiale spécialisée dans la pose de câbles sous-marins. Banni du marché américain et bientôt privé de licence Android sur décision de Donald Trump, le groupe chinois aurait décidé de faire…

Bitcoin : le cours s’envole et atteint un nouveau record

Après une année 2018 difficile, le Bitcoin connaît un sursaut en 2019. La crytomonnaie a enregistré une hausse spectaculaire dans la nuit du 26 au 27 mai. Elle atteint un record sur les douze derniers mois et frôle les 9 000 dollars.

Huawei refuse que la Chine bannisse Apple en représailles

Huawei ne veut pas que la Chine exclut Apple du marché chinois. Ren Zhengfei, fondateur et patron du groupe, s’oppose fermement à ce que son pays natal entame des représailles contre son rival américain suite au décret promulgué par Donald…