Nokia 8 : un flagship très bon mais trop banal pour se démarquer vraiment

La marque finlandaise Nokia nous a enfin présenté officiellement le Nokia 8, son premier véritable flagship depuis son retour en grâce dans l’univers smartphone. Si le téléphone en lui-même est plutôt séduisant, et que sa fiche technique est plus que satisfaisante, a-t-il vraiment de quoi se démarquer face à des concurrents installés depuis longtemps ?

Nokia 8

Nous sommes enfin arrivés au second semestre de l’année, ce qui veut dire une chose simple : la deuxième vague de smartphones peut désormais s’abattre sur nous librement, tandis que les consommateurs que nous sommes rentrons de vacances.

C’est à cette occasion que la marque Nokia, en partenariat avec le constructeur finlandais HMD, a décidé d’enfin nous dévoiler le Nokia 8. Il s’agit de son premier smartphone haut de gamme depuis son grand retour, mais a-t-il vraiment de quoi signer un retour en grâce de la marque ?

Nokia 8, une fiche technique suffisante

  • Ecran : 5.3 pouces IPS LCD QHD
  • Processeur : Snapdragon 835
  • RAM : 4 go
  • Capteur photo arrière : 13 mégapixels + 13 mégapixels, 1.12 µm, f/2.0
  • Capteur photo avant : 13 mégapixels, 1.12µm, f/2.0
  • Stockage : 64 go + micro SD jusqu’à 1 to
  • Batterie : 3090 mAh
  • Sécurité : scanner d’empreinte digitale
  • Certification : IP54
  • Dimensions : 151.5 x 73.7 x 7.9 mm
  • Poids : 160 grammes
  • Coloris : argent, cuivre, bleu

Le Nokia 8 a bien la fiche technique minimum attendue d’un haut de gamme en 2017, avec un Snapdragon 835 couplé à 4 go de RAM. Pas de doute, au niveau des performances, il saura tenir tête face aux autres compétiteurs du secteur.

Toutefois, quelques points font tache. Tout d’abord, la présence d’un écran LCD alors que même LG passe enfin à l’OLED désormais. Même les téléphones plus accessibles, comme le OnePlus 5, peuvent se le permettre ; il devient difficile de justifier cette absence pour une marque cherchant à faire un grand comeback.

De plus, la certification IP54 pourra en décevoir plus d’un, puisqu’elle ne le rend que résistant à la pluie. Si d’autres ont fait l’impasse sur celle-ci, la majorité des haut de gamme de nos jours en profitent. Au quotidien, cette certification rassure d’autant plus ceux qui dépensent énormément pour leur smartphone : il ne mourra pas au premier verre renversé.

En somme, le Nokia 8 a donné ce qu’il fallait pour être considéré comme un flagship… mais n’a fait aucun effort supplémentaire. De fait, il est difficile de se réjouir plus que de raison pour le téléphone.

Un Nokia 8 à 600€, mauvaise idée ?

C’est d’autant plus flagrant que le téléphone sera vendu 599€. A ce prix, les Galaxy S8 sont désormais facilement trouvables et le OnePlus 5, qui profite d’une fiche technique supérieure et d’années passées à se créer une communauté solide, est même moins cher.

De nos jours, et justement par l’existence de ces smartphones créés par les constructeurs chinois qui brisent les prix, il faut savoir justifier l’aspect premium par des ajouts conséquents. Sur sa simple fiche technique, rien n’apparaît qui attire vraiment l’oeil : sa tarification risque donc de lui faire du mal.

Un double capteur photo signé Carl Zeiss, mais encore ?

Si nous entendions toujours parler de Nokia durant ses années passées sous le giron de Windows Mobile, c’est tout simplement grâce à l’excellence de ses capteurs photo. Cette année, il a renoué avec Carl Zeiss pour présenter son premier double capteur photo.

Mais sur le papier, celui-ci n’a pas vraiment de quoi provoquer des étincelles. Il fusionne un capteur RGB et un capteur monochrome afin de tirer le plus de détails d’une scène, à l’image des capteurs de Huawei, mais son ouverture f/2.0 risque de lui nuire en condition de basse luminosité malgré ses pixels à 1.12µm.

La concurrence ne s’est pas endormie sur la photo, et nombreux sont les capteurs proposant des ouvertures f/1.7 et des pixels à 1.4µm. Plus encore, un de ses concurrents directs sur la fin de l’année se targue déjà d’offrir le premier capteur à ouverture f/1.6 : le LG V30.

La course aux mégapixels étant belle et bien finie, c’est sur les performances en basse luminosité que les téléphones s’affrontent maintenant. Il faudra tester ses capacités par nous-mêmes, mais le doute est permis.

Le Nokia 8 est un Android un peu trop pur

Comment le Nokia 8 compte-t-il se démarquer ? On voit avec cette annonce que le constructeur met en avant une chance en particulier : le fait que le téléphone utilise Android pur, et sera parmi les premiers à recevoir la moindre mise à jour.

Un trait qui correspond à la défunte gamme Nexus en mal d’un remplaçant, et qui peut effectivement séduire les puristes. Problème étant que pour son attachement à ne rien modifier, le finlandais a peut-être fait l’erreur de ne pas assez apposer sa marque.

Cela se voit notamment dans une fonctionnalité mise en avant : la possibilité de capturer l’image du capteur avant et arrière en même temps. Celle-ci n’est pas nouvelle, et est un gimmick logiciel qui n’est pas vraiment marquant. De même avec la possibilité de diffuser en direct sur YouTube et Periscope à partir de l’application photo.

Pire, celle-ci manque d’une option depuis longtemps popularisée : un mode pro, permettant de régler à l’exact le comportement de son capteur. L’expérience reste la même partout, ce qui permettra une plus grande réactivité des mises à jour, mais en devient insipide.

OZO Audio et design réussi pour le Nokia 8

Tout n’est pas si noir. Le Nokia 8 a une fonctionnalité majeure qui est une évolution extrêmement positive pour les smartphones, même si celle-ci risque de passer inaperçue : OZO Audio, qui permet un enregistrement spatial du son.

Alors que la vidéo sur smartphone devient plus populaire que jamais, l’enregistrement sonore a à peine évolué sur ces dernières années. Cette technologie nous fait faire un véritable bond en avant dans notre utilisation… mais n’est hélas pas assez flashy pour marquer le grand public, qui sera bien plus attiré naturellement par ce que l’oeil voit plutôt que ce qu’il entend.

Et pour cela, le design du Nokia 8 est très réussi avec son design unibody très sobre et doux. On ne peut le nier : le téléphone est bien construit et séduisant, et le savoir-faire du constructeur en la matière n’a jamais été remis en cause.

Mais cela suffira-t-il ? Le premier flagship de Nokia semble en effet tout simplement trop banal pour arriver à se faire une place, au prix qu’il réclame. Espérons donc que le Nokia 9 saura garder ces qualités tout en effaçant les quelques défauts qu’on pourrait trouver à ce premier modèle.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Nokia 9 PureView : date de sortie, prix et fiche technique

Le Nokia 9 sera un terminal résolument haut de gamme nous concentrons ici toutes les informations à son sujet, fiche technique, design et disponibilité. Le Nokia 9 alimente beaucoup de rumeurs et sera sans doute le smartphone le plus ambitieux de la marque voici toutes les informations que nous avons à son sujet.

Nokia 9 Pureview : sera-t-il enfin présenté en janvier 2019 ?

Le Nokia 9 Pureview sera présenté en janvier 2019 selon de nouvelles informations. Le flagship aux 5 capteurs photo fait régulièrement parler de lui et s’il est clair que sa sortie est imminente, nous ignorions jusqu’à présent quand il serait…