Le monopole de Qualcomm irrite les constructeurs chinois

Qualcomm est à l'heure actuelle des premiers constructeurs de processeurs au monde, un statut que seul MediaTek semble être en mesure de contester. L'entreprise américaine ne semble d'ailleurs pas prête de s'arrêter au rythme où vont ses annonces et tout indique que cette situation dominante pourrait bien se prolonger dans les mois à venir.

Qualcomm accusé par la Chine de monopole

À l'occasion de la présentation des résultats économiques pour son trimestre budgétaire, l'optimisme était donc de mise dans les rangs de Qualcomm alors que la sortie des futurs Snapdragon 808 et 810 s'annonce comme un des événements de l'année sur le secteur des SoC pour smartphones et tablettes.

Avec un chiffre d'affaires global estimé à 6,81 milliards de dollars, la firme a connu un trimestre très fructueux, en hausse de 9% par rapport à l'an dernier. Ses bénéfices nets sont quant à eux en très nette hausse de 42% en un an et 14% rien que sur le dernier trimestre. Même la hausse marquée des dépenses dans le domaine de la R&D (11% sur douze mois) nécessaire pour mettre au point ses derniers processeurs haut de gamme a été très amplement compensée par ces excellents résultats.

Le succès de Qualcomm n'est cependant pas du goût, et particulièrement en Chine. Les autorités chinoises considèrent même que l'entreprise américaine est en situation de monopole. La Commission nationale pour le développement et la réforme (CNDR) a même lancé une enquête sur la filiale chinoise du constructeur pour abus de position dominante dans ses pratiques tarifaires avec ses partenaires. Si les faits sont avérés, Qualcomm s'expose à une amende maximale d'un milliard de dollars.

Ce contexte tendu s'explique par l'importance stratégique considérable de la Chine dans les affaires de Qualcomm, cette dernière récoltant la moitié de son chiffre d'affaires dans le pays. La Chine espère donc, en mettant la pression sur Qualcomm, imposer à la firme de nouvelles réglementations, et ainsi réduire sa dépendance par rapport à une entreprise étrangère.

Via



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
intel
Intel obtient le droit de vendre certains processeurs à Huawei

Intel affirme avoir obtenu une autorisation pour continuer à approvisionner Huawei en certains processeurs malgré les sanctions. D’autres demandes d’autorisation, dont celle déposée par le fondeur chinois SMIC, restent pour l’heure en souffrance. Un porte-parole de Intel révèle que le…

amd ryzen
AMD Ryzen : certaines cartes mères endommagent les processeurs à petit feu

Certains fabricants de cartes mères manipulent les valeurs de puissance communiquées aux processeurs AMD Ryzen  dans le but de les faire fonctionner à des performances supérieures à celles autorisées. Il s’agit d’un overclocking déguisé qui accélère l’usure des puces, et…

amd ryzen
Ryzen C7 : le premier SoC AMD pour les smartphones promet du lourd

AMD développe son premier SoC pour smartphone, le Ryzen C7. Il embarque un processeur graphique basé sur la dernière architecture RDNA 2 du fondeur californien. Voici les caractéristiques complètes du Ryzen C7 qui viendra bientôt se frotter aux SoC Snapdragon…