Meltdown et Spectre : Intel déconseille d’installer les correctifs, qui provoquent bugs et reboots

Maj. le 24 janvier 2018 à 12 h 00 min

Meltdown et Spectre n’en finissent plus de mettre des bâtons dans les roues d’Intel. Le fondeur a déconseillé à tout le monde d’installer les correctifs visant à combler les failles de sécurité car ils provoquent des reboots intempestifs et des bugs. Le vice président exécutif d’Intel, Neil Shenoy demande à ce qu’on attende un correctif du correctif pour se protéger sans causer problèmes techniques.

meltdown spectre

Intel déconseille d’installer les mises à jour de sécurité visant à se protéger des failles Meltdown et Spectre. « Nous recommandons aux fabricants, fournisseurs de services cloud, vendeurs de logiciels et aux consommateurs d’arrêter le déploiement des versions actuelles (des correctifs), car elles peuvent générer des reboots et d’autres comportements système imprévisibles plus importants que prévu », a déclaré Neil Shenoy, vice président exécutif d’Intel.

Meltdown et Spectre : Intel conseille d’attendre pour installer les mises à jour

Intel indique travailler pour régler le soucis et corriger les mises à jour. Bonne nouvelle, les choses avancent pour certaines générations de processeurs. « Nous avons maintenant identifié la source des complications  pour les plateformes Bradwell et Haswell, et avons réalisé de bons progrès dans le développement d’une solution pour les résoudre », a indiqué le fondeur.

Une version préliminaire du patch a été envoyé aux partenaires industriels pour une phase de test et Intel annonce qu’une version finale sera déployée prochainement, sans se risquer à évoquer une date précise. Le fondeur ne tiendra par contre certainement pas sa promesse de corriger les failles de sécurité pour 100% des processeurs récents avant fin janvier 2018.

De nombreuses complications sont survenues avec les mises à jour censées protéger contre Meltdown et Spectre. De nombreux appareils et serveurs ont subi une baisse de leurs performances, d’autres ne pouvaient plus démarrer, alors que certains étaient victimes de reboots intempestifs. Nous vous expliquions d’ailleurs pourquoi le phénomène touche en particulier les ordinateurs sous Windows d’avant 2015.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Téléchargez GHIDRA et prenez vous pour un espion de la NSA

Le logiciel GHIDRA utilisé par la NSA pour repérer et contrer des programmes malveillants est désormais disponible gratuitement pour tous. Open-source, il peut même être amélioré par la communauté.  Comme promis, la National Security Agency (NSA) des États-Unis a rendu…

CMS : 90% des sites web piratés utilisent WordPress

90% des sites web piratés utilisant un CMS tournent sous WordPress d’après Sucuri, une entreprise spécialisée en sécurité web. Les sites e-commerce sont particulièrement prisés des hackers pour la simple raison qu’ils permettent d’accéder aux données bancaires des utilisateurs. Ce…

Windows : le nombre d’attaques phishing a explosé en 2018

Microsoft révèle dans son rapport Security Intelligence Report 2018 quelle cybermenaces ont visé l’écosystème Windows au cours de l’année passée. Le nombre d’attaques phishing a explosé de 150% tandis que le nombre de ransomware est en déclin. Globalement, le rapport relève…

Chrome : 85% des extensions se moquent de votre vie privée

Une étude Duo Labs autour des extensions Chrome révèle que 85% d’entre elles n’ont aucune politique en matière de vie privée – un document qui explique clairement comment vos données seront utilisées en cas de collecte. Pour en arriver à…

Attention, ce câble USB peut pirater n’importe quel ordinateur

Ce câble USB modifié permet à un attaquant de pirater n’importe quel ordinateur. Conçu par un chercheur en cybersécurité, cet accessoire peut réagir à des commandes à distance transmises par un pirate. Bientôt produit en masse, il est destiné à mettre en garde le grand public…