Huawei Mate F, Flex, Flexi ou Fold : quel sera le nom du smartphone pliable ?

Huawei hésite à nommer son smartphone pliable 5G Mate F, Flex, Flexi ou Fold. Le constructeur a évoqué plusieurs noms dans des documents et les marques ont été déposées dans plusieurs pays. La présentation officielle du smartphone est prévue au mois de février 2019.

Selon Android Headlines, Huawei aurait en tête plusieurs noms pour son futur smartphone pliable et ce ne sera pas Mate X. Le site spécialisé a découvert 4 possibilités dans des documents : Mate F, Mate Flex, Mate Flexi ou Mate Fold. Il semble donc que le smartphone pliable haut de gamme puisse reprendre le nom de l’une des gammes les plus populaires du constructeur. Ces 4 noms ont été déposés dans plusieurs pays pour protéger les marques. Pour le moment, le constructeur ne s’est visiblement pas encore décidé.

Huawei hésite à nommer son smartphone pliable 5G Mate F, Flex, Flexi ou Fold

Huawei va utiliser des écrans pliables OLED de 8″ provenant du fabricant chinois BOE. L’écran sera plus grand que celui équipant le Galaxy X qui est d’une dimension de 7,3″. Ce n’est pas tout, le smartphone pliable de Huawei va prendre en charge la 5G. Le constructeur l’a annoncé officiellement, l’objectif étant de faire de l’ombre à son rival de toujours, Samsung. Le président du conseil d’administration de Huawei, Hu Houkun, avait expliqué : «notre tout premier smartphone 5G sera équipé d’un écran pliable».

Huawei compte présenter son smartphone pliable 5G à l’occasion du MWC 2019. Il est clair que le constructeur va attirer toutes les lumières des projecteurs sur lui à cette occasion. Il est prévu que le lancement commercial intervienne peu de temps après, à partir du second trimestre 2019. Dans tous les cas, le constructeur gardera le secret sur son smartphone pliable jusqu’à sa présentation. De votre côté, lequel de ces 4 noms vous séduit le plus ? Partagez votre opinion à ce sujet dans les commentaires.

Lire aussi : Huawei dépasse Apple et confirme sa place de numéro 2 du marché du smartphone

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei va-t-il devoir remplacer Android par son OS maison ?

Huawei et sa filiale Honor sont désormais privés de licence Android. Google suit les décrets de Donald Trump et de l’exécutif américain et arrête de collaborer avec le constructeur chinois. De quoi susciter l’inquiétude des utilisateurs en possession d’un smartphone…

Huawei serait également privé de puces Intel, Qualcomm et Broadcom

Huawei commence à essuyer les conséquences des mesures protectionnistes de l’administration Trump contre les firmes étrangères. En plus de s’être vu retirer sa licence Android, Huawei ne pourrait plus se fournir en puces Intel, Qualcomm et Broadcom. D’autres firmes comme Infineon…

Huawei : les Pays-Bas accusent la firme chinoise d’espionnage

Huawei est maintenant dans le collimateur des Pays-Bas. Les services de renseignement du pays soupçonnent la firme chinoise d’avoir mis en place des backdoors dans les équipements réseaux utilisés par les opérateurs nationaux. Accusé d’espionnage pour le compte de Pékin,…

Huawei n’est pas aux ordres de la Chine assure un cadre

Huawei continue de tenter de convaincre les autorités et le public qu’il n’est pas une menace, ni pour les États ni pour les consommateurs. Le vice-président du groupe pour l’Europe de l’Ouest assure que le gouvernement chinois n’a jamais tenté…

Mate X : Huawei ne commercialisera que 300 000 exemplaires

Le Huawei Mate X, le premier smartphone pliable du constructeur chinois, ne sera commercialisé qu’en 300 000 exemplaires. Dès juillet 2019, Huawei proposera une première fournée de 100 000 unités. Sans surprise, la marque veut en faire une édition limitée,…

Huawei : Vodafone découvre des backdoors dans ses équipements réseau

Vodafone a découvert des backdoors dans les équipements réseau conçus par Huawei. Ces portes dérobées ont été identifiées par la filiale italienne de l’opérateur. Les faits remontant à 2012, Huawei affirme avoir rapidement corrigés ces failles. Selon Bloomberg, ces portes dérobées…