Android Marshmallow fonctionne très bien sur le HTC HD2 de 2009

 

Les constructeurs nous le répètent, si nos vieux smartphones n’obtiennent plus de mises à jour c’est parce qu’ils ne tiennent plus la route techniquement. Ne vous fiez pas à cette affirmation et remerciez les développeurs comme ceux de chez XDA qui vous prouvent le contraire avec le HTC HD2.

Vous ne vous souvenez peut-être pas du HTC HD2 pourtant, haut de gamme de l’époque, il fait maintenant partie de ces mobiles chouchous des mods et développeurs. Ici encore, il aura prouvé sa capacité d’adaptation puisque du haut de ses six ans d’âge, le HTC HD2 est capable de tourner sous Android 6.0 Marshmallow. Cette prouesse a été réalisée par la communauté du forum XDA grâce à CyanogenMod 13. Bien évidemment, il y a des aspects du HTC qui ne sont pas fonctionnels à vrai dire, seuls l’écran, les hauts-parleurs et le WiFi le sont.

Le HTC HD2 a fait son apparition sous Windows Mobile 6.5 Professionnel avec un écran 4,3 pouces et figurant d’ailleurs ce qui allait devenir une signature de la marque : HTC Sense. Après l’arrêt du support de Microsoft, le smartphone a migré sous Android 2.2 Froyo et a depuis connu les versions 2.3 Gingerbread, 4.0 Ice Cream Sandwich. Il a aussi montré sa capacité à tourner avec Windows Phone 8. Toutes les versions de Jelly Bean, Kit-Kat et Lollipop ont été installées sur le HTC ainsi que FirefoxOS. Une longévité indéniable.

Mais sachez que le HTC HD2 n’est pas un cas isolé. Certains smartphones de 2010 sont également capables d’accueillir la dernière version d’Android. Un autre développeur est parvenu à l’installer sur un Nexus S, lui qui n’avait pas vu de mise à jour système depuis Android 4.1.2. Si l’affaire était probablement plus compliquée qu’avec le HTC HD2, le résultat est là, l’OS et le téléphone font bon ménage malgré un processeur 1 GHz de 2005 et ses 512 Mo de RAM.

Le Samsung Galaxy S premier du nom a également eu le droit aux honneurs d’Android 6.0, toujours par la même équipe de chez XDA. La ROM custom utilisée sur ces anciens modèles est OmniROM. Si vous vous lancez dans ce genre d’expérience, attendez-vous bien sûr à ne pas profiter de toutes les fonctionnalités accessibles sur des mobiles actuels.

Bien que Google ne se décidera pas à déployer des mises à jour pour ces vestiges d’une autre époque, cela prouve que ceux-ci sont tout de même pleinement capables et que l’intégration d’un système n’a rien à voir avec la fiche technique de l’appareil.

via



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
yve maitre htc
HTC compte se relancer sur le marché des smartphones premium

HTC compte bien retourner dans le marché des smartphones premium : c’était la substance d’un discours du nouveau PDG de la firme Yves Maitre. Celui-ci met les échecs récents de la branche smartphone sur les efforts de recherche et développement…

htc dream
Android a 11 ans : vous souvenez-vous du HTC Dream ?

Android c’est déjà 11 ans d’histoire. Mais vous souvenez-vous du premier smartphone Android sur le marché ? Retour plein de nostalgie sur le destin du HTC G1 Dream, le premier smartphone Android que l’on pouvait acheter. Quand on y pense,…

htc
HTC sort de son coma : un nouveau smartphone arrive le 11 juin !

Non, HTC n’est pas mort ! Le constructeur taïwanais vient de publier un visuel montrant un nouveau smartphone sur son compte Facebook officiel. Une image qui cadre avec des références à un nouveau modèle apparues sur des sites de benchmarks…

htc u11
HTC veut désormais vendre des smartphones sous licence

HTC réfléchit à une solution pour continuer de sortir des smartphones sous sa marque tout en arrêtant la production. Le constructeur taïwanais cherche des sous-traitants qui se chargeraient de tout le processus de fabrication. Les mobiles ainsi conçus arboreraient le…

HTCLGBTQI
La co-fondatrice de HTC soutient et finance des associations anti-LGBTQI

Cher Wang, co-fondatrice et PDG de HTC et célébrité incontestée de la hi-tech taïwanaise, soutient les causes anti-LGBTQI en finançant activement deux associations à but non lucratif. Cible du moment : l’égalité des droits LGBTQI, en voie d’adoption à Taïwan….