Mariage Orange-Bouygues : SFR dénonce avec humour les petites “magouilles” de l’Etat

 

Le mariage entre Orange et Bouygues Telecom fait couler beaucoup d'encre ces derniers jours. Aujourd'hui, c'est le nouveau directeur général de SFR, Michel Combes qui s'est exprimé sur le sujet. Il dénonce avec humour les petites “magouilles” de l'Etat.

michel combes sfr magouilles etat
Photo Jean-Christophe MARMARA/Le Figaro

Ce matin, nous apprenions que Michel Combes était nommé nouveau directeur général de SFR par intérim. L'opérateur a en effet décidé de faire le grand ménage en 2016 au sein de sa direction pour se relancer sur de bonnes bases.

Mais si SFR semble déterminé à aller de l'avant cette année, l'évènement sur le marché des télécoms c'est le mariage entre ses deux concurrents Orange et Bouygues Telecom. Jusqu'à maintenant silencieux sur le sujet, SFR s'est finalement exprimé par la voix de Michel Combes.

On avait nous-même proposé de racheter Bouygues Telecom il y a six mois, donc de passer de 4 à 3. Mais ça ne s’est pas fait. C’est la vie des affaires. Aujourd’hui, notre priorité c’est le développement de SFR et notre activité à l’international. – Michel Combes, directeur général de SFR –

SFR n'est absolument pas opposé à ce rachat. Par le passé Michel Combes était même favorable à une consolidation lorsqu'il était encore un dirigeant d'Alcatel-Lucent. Pour lui, à 3 c'est mieux qu'à 4. Il a même rappelé que SFR avait fait une proposition de rachat de Bouygues Telecom il y a six mois. Selon Michel Combes, c'est du passé, n'en parlons plus. L'avenir pour SFR c'est l'international et le développement de SFR.

Le rapprochement entre le numéro deux et le numéro trois du secteur semblait poser problème il y a six mois, alors qu’aujourd’hui il n’y en aurait aucun pour un mariage entre le numéro un, avec l’Etat au capital, et le numéro trois. Etonnant, non ? – Michel Combes, Directeur Général de SFR –

Néanmoins, il n'a pas hésité à tenir quelques propos non dénués d'humour concernant cette opération de rachat et plus particulièrement la position de l'Etat concernant une telle opération.

orange bouygues telecom tf1

Souvenez-vous, lorsque SFR envisageait un rachat de Bouygues Telecom, l'Etat s'était vivement opposé à une telle opération. Emmanuel Macron s'était clairement positionné contre un retour à 3 opérateurs. Il craignait notamment des plans de licenciement, une hausse des tarifs et une position dominante.

Finalement, le ministre de l'Economie change de fusil d'épaule lors que l'on parle d'un rachat de Bouygues Telecom par Orange qui est pourtant déjà leader du marché. Les craintes concernant d'éventuels licenciements sont bien existantes, les syndicats se sont exprimés sur le sujet. Il en est de même concernant une hausse des tarifs.

Si l'on analyse bien la situation, d'un point de vue extérieur, les conditions du rachat de Bouygues Telecom par Orange laissent entrevoir des similitudes avec l'opération de rachat avec SFR discutée il y a six mois. Et pourtant, l'Etat se positionne tout à fait différemment.

emmanuel macron orange bouygues etat consommateur

Et pour cause, comme le souligne non sans humour Michel Combes, l'Etat possède des parts au capital d'Orange. A ce jour il dispose de 23% des parts. Mais pour l'Etat, un rachat de Bouygues Telecom serait une magnifique opération.

En effet, s'il y a rachat, l'Etat pourrait détenir 18 ou 19% des parts de l'opérateur. Mais après le rachat Orange pèsera bien plus lourd qu'il ne pèse maintenant. Mieux vaut avoir 18 ou 19% de parts d'un paquebot que 23% d'un navire de pêche.

L'Etat l'a bien compris et le Directeur Général de SFR n'hésite pas à pointer cet aspect du doigt. Même s'il ne le dit pas directement son petit “étonnant, non ?” sous-entend de manière flagrante que l'Etat avait tout à gagner à s'opposer à un mariage SFR-Bouygues. Orange était prêt à dégainer ses propositions lui aussi.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
free mobile
5G : Free accusé de “pratiques déloyales” dans ses publicités

La 5G Free ne pourrait pas vraiment multiplier les débits au vu des fréquences dont dispose l’opérateur. Ce qui ne l’empêche pas de présenter ainsi les mérites de son nouveau réseau. Une association de consommateurs porte plainte pour “pratiques commerciales…

bouygues télécom esim
Bouygues offre 50€ aux clients qui arrivent avant 11h pendant le couvre-feu

Bouygues Télécom s’adapte au couvre-feu décrété par le gouvernement. Pour convaincre ses clients de se rendre en boutique dans la matinée, l’opérateur a décidé d’offrir 50€ à l’achat d’un smartphone subventionné. Pour en profiter, il est impératif d’arriver dans l’enceinte…

orange stephane richard
5G : Orange affirme que la France a un an et demi de retard

Orange estime que la France a accumulé un an et demi de retard sur le déploiement de la 5G. L’opérateur historique regrette que des élus cherchent à freiner le déploiement du réseau en agitant des préoccupations écologiques et sanitaires sans…

freebox pop test design 7
Freebox : le réseau FreeWifi est amené à disparaître

Un Freenaute a constaté la suppression du réseau FreeWiFi des deux Freebox les plus récentes : la Delta et la Pop. Xavier Niel a répondu à son message posté sur le forum du FAI que cette disparition n’est pas accidentelle, sous-entendant…