Mariage Orange-Bouygues : les deux opérateurs ne s’accorderaient pas

Maj. le 3 octobre 2018 à 0 h 43 min

Alors qu’hier tout semblait bouclé pour le mariage entre Orange et Bouygues Telecom, nos confrères du Figaro rapportent qu’à 6 jours de l’échange, les deux opérateurs ne s’accorderaient pas sur certaines modalités, ce qui repousse de fait la finalisation de l’accord.

Pour rappel, nous avions vu dans la journée d’hier qu’à priori, l’État avait donné son accord de principe au rachat de Bouygues Telecom par Orange, nous pensions que cette affaire avait alors trouvé là son épilogue, mais à en croire nos confrères du Figaro, ce ne serait visiblement pas le cas.

Pourtant, selon une source réputée proche du dossier, les réunions entre les opérateurs ont eu lieu jour et nuit, week-end compris pour tenter d’arracher un accord mutuel. Elle indique également que « ce qui a été acté un jour ne l’est plus le lendemain ». En vérité, la valorisation de Bouygues Telecom pose encore problème.

Hier nous vous indiquions qu’Emmanuel Macron avait reçu les deux principaux acteurs de ce qu’on peut appeler une saga : à savoir Martin Bouygues et Stéphane Richard (PDG d’Orange). A ce titre, alors que l’État était d’accord pour que Bouygues Telecom prenne 12 % d’Orange, le PDG serait resté inflexible et aurait absolument souhaité avoir ses 15 %.

L’un des nombreux enjeux de ce mariage n’est toujours pas résolu. Nous vous disions également que l’accord était proche, mais ça n’est visiblement toujours pas le cas.

Désormais, Bouygues s’occuperait de la prise en charge des salariés à reclasser et de la fiscalité autour de l’opération. Cela permettrait à Orange d’encaisser un peu plus d’argent avec la revente des abonnés à Free ou encore SFR.

Néanmoins, nos confrères nous indique que même si les fréquences devraient être reprises par Free, les boutiques et salariés seraient exclus du giron du quatrième opérateur français. Il partagerait le réseau avec SFR, qui lui récupérerait les clients B&You et Entreprises pour la modique somme de 3 milliards d’euros tandis que Free dépenserait lui 2 milliards.

Avec le week-end pascal, synonyme de trêve de quelques jours pour les marchés financiers, les opérateurs seront amenés à se revoir, pour de nouvelles nuits blanches en perspective, pour de nombreux acteurs qui travaillent dans l’ombre de cette opération. Il ne leur reste que 6 jours pour atteindre la date fatidique du 31 mars.

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Orange évoque un retour à trois opérateurs début 2019

Orange estime qu’un retour à trois opérateurs peut avoir lieu dès le premier semestre 2019. Son directeur financier évoque une « fenêtre de tir » à cette période, mais Orange ne sera ni vendeur ni acheteur. L’opérateur est par contre prêt à faciliter une…

Freebox V7 : enfin une sortie le 27 novembre 2018

La Freebox V7 sortira finalement le 27 novembre 2018, d’après nos confrères de BFM Business. Free a été contraint de repousser la date de sortie de sa nouvelle box à cause d’un bug de la télécommande tactile. Suite à ses résultats…