Mariage Orange Bouygues : l’Arcep fera tout pour éviter un « retour en arrière »

Maj. le 13 février 2018 à 14 h 21 min

Si l’Arcep n’a jamais caché être contre le mariage Orange Bouygues, son président, Sébastien Soriano revient aujourd’hui sur la question pour réaffirmer sa position. Il craint un « retour en arrière » et c’est justement ce que veut éviter l’Arcep qui se montrera on ne peut plus vigilante.

orange bouygues

Récemment interrogé sur la question par la Commission des affaires économiques du Sénat, le président de l’Arcep qui ne veut pas revenir à l’époque d’avant réaffirme aujourd’hui sa position. Pour lui, un retour à trois opérateurs serait tout simplement dangereux et mettrait le marché dans une situation de « quasi-duopole ». Il craint également un déséquilibre concurrentiel et menace même de rétrocéder certaines des fréquences utilisées par les deux opérateurs à l’État si l’un des deux cas de figure devait se produire :

On se demandera s’il n’y aurait pas intérêt à ce que certaines fréquences retournent à l’Etat pour être, peut-être, attribuées différemment par la suite.

Sebastien Soriano craint, non seulement, que ce mariage n’entraîne une situation de duopole entre Orange et SFR-Numericable qui serait nuisible au marché mais également une hausse des prix, voire une baisse des investissements rappelant encore une fois que « les acquis pour les consommateurs restent fragiles ».

En outre, si jamais ce rachat de Bouygues Telecom par Orange devait se faire, alors l’Arcep mettrait en place un « processus de double guichet » et le premier guichet ne serait autre que l’Autorité de la concurrence auprès duquel l’Arcep jouerait un rôle d’expert avant que celle-ci ne donne son feu vert à cette union :

On sera amené à avoir un rôle d’expert vis-à-vis de l’Autorité de la concurrence pour l’éclairer sur les enjeux de cette concentration

C’est donc bien l’Autorité de la concurrence qui prendra la décision finale mais l’Arcep qui passera tout au crible et fera peser son droit de veto si elle juge que c’est nécessaire.

Via



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
4G : saturé dès 2022, le réseau pourrait devenir affreusement lent

Selon le président de la Fédération française des Télécoms, retarder le lancement de la 5G aurait pour effet de saturer les réseaux 4G existants. Une saturation attendue en 2022. L’arrivée des nouveaux réseaux télécoms n’est donc plus une simple question…

Orange signe un partenariat d’ampleur avec Google autour du cloud

Orange et Google viennent de signer un partenariat d’importance pour le futur. La société française à fait appel au géant américain pour l’aider à développer ses services autour du Cloud. Une bonne affaire pour les deux entreprises. Google et Orange…