Macron Leaks : En Marche! a diffusé de fausses infos pour contrer le piratage

Maj. le 28 août 2018 à 21 h 19 min

Macron Leaks, c’est cette récente affaire de piratage de l’équipe d’En Marche qui a eu lieu avant le second tour de l’élection présidentielle. Environ 70 663 mails et documents auraient été divulgués. Toutefois, il semble que les équipes du mouvement aient anticipé en ayant mis au point des dispositifs informatiques de sécurité pour tenter d’enfumer d’éventuels esprits malveillants.

Macron Leaks contrer piratage

Comme nous vous l’indiquions dans notre dossier du 11 mai 2017 sur l’affaire Macron Leaks, environ 70 000 mails et documents appartenant aux équipes du mouvement En Marche!, représentant 9 Go de données, ont été diffusés sur le Web le vendredi 5 mai 2017, deux jours avant le second tour de l’élection présidentielle, par un procédé très élaboré de phishing, avec des emails paraissant provenir de collaborateurs.

La méthode pour piéger les pirates

Les équipes d’En Marche avaient été informées en amont d’une possible attaque. Mounir Mahjoubi, chargé du numérique au mouvement, avait indiqué avoir mis au point des dispositifs de sécurité avant l’attaque de type messageries chiffrées, protection des serveurs avec des logiciels de filtrage et d’authentifications. Ces précautions n’ont pourtant pas été suffisantes pour éviter une attaque.

Si un piratage a eu lieu, une contre-offensive a été tentée. Afin de faire perdre du temps aux hackers, de faux comptes, avec de faux contenus ont été créés de façon massive. Des dizaines d’adresses mails diffusant de fausses informations ont rendu l’exploitation des données plus compliquée pour les pirates. Ces faux ont permis de faire perdre du temps aux auteurs du hack, faisant écran, mais ils se sont avérés facilement identifiables.

Quid de l’identification des perturbateurs ? Nous indiquions également dans le dossier du 11 mai 2017 que la Russie serait à l’origine de l’attaque. Certains documents au format Excel n’auraient pu être élaborés que sur la version russe du logiciel. Toutefois, Mounir Mahjoubi a indiqué que l’attaque trouverait sa source aux Etats-Unis, planifiée par des activistes d’extrême droite.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Téléchargez GHIDRA et prenez vous pour un espion de la NSA

Le logiciel GHIDRA utilisé par la NSA pour repérer et contrer des programmes malveillants est désormais disponible gratuitement pour tous. Open-source, il peut même être amélioré par la communauté.  Comme promis, la National Security Agency (NSA) des États-Unis a rendu…

CMS : 90% des sites web piratés utilisent WordPress

90% des sites web piratés utilisant un CMS tournent sous WordPress d’après Sucuri, une entreprise spécialisée en sécurité web. Les sites e-commerce sont particulièrement prisés des hackers pour la simple raison qu’ils permettent d’accéder aux données bancaires des utilisateurs. Ce…

Windows : le nombre d’attaques phishing a explosé en 2018

Microsoft révèle dans son rapport Security Intelligence Report 2018 quelle cybermenaces ont visé l’écosystème Windows au cours de l’année passée. Le nombre d’attaques phishing a explosé de 150% tandis que le nombre de ransomware est en déclin. Globalement, le rapport relève…

Chrome : 85% des extensions se moquent de votre vie privée

Une étude Duo Labs autour des extensions Chrome révèle que 85% d’entre elles n’ont aucune politique en matière de vie privée – un document qui explique clairement comment vos données seront utilisées en cas de collecte. Pour en arriver à…

Attention, ce câble USB peut pirater n’importe quel ordinateur

Ce câble USB modifié permet à un attaquant de pirater n’importe quel ordinateur. Conçu par un chercheur en cybersécurité, cet accessoire peut réagir à des commandes à distance transmises par un pirate. Bientôt produit en masse, il est destiné à mettre en garde le grand public…