Loi renseignement : Mozilla dénonce « une menace pour la vie privée des utilisateurs »

Maj. le 5 avril 2016 à 12 h 11 min

La colère monte contre la d’ores et déjà fameuse loi renseignement française. Aujourd’hui c’est Mozilla, la fondation derrière Firefox et Thunderbird, qui s’alarme sur la situation qui s’installe en France. Selon elle, la vie privée des internautes est très clairement en danger et le principe même de cette loi va contre une certaine idée de la neutralité du net.

Vie privée Mozilla

Les révélations de Edward Snowden n’auront finalement rien appris aux gouvernements des différents pays. Selon Mozilla, concernant la France : « les modalités exactes de ce projet de loi semblent changer fréquemment. » Mais surtout, la fondation reproche un criant manque de « consultation des parties prenantes ».

Mozilla précise sa pensée en évoquant une série de mesures qui « constituent une menace pour l’infrastructure d’Internet, la vie privée des utilisateurs, ainsi que pour la sécurité des données. » Sont plus particulièrement visés plusieurs moyens mis en oeuvre par le dispositif français.

Trois points sont ainsi mis en exergue par la firme. L’inefficacité des outils de chiffrement rend ainsi caduque une certaine idée de l’anonymat, utile par exemple dans le cas d’un lanceur d’alertes. La « surveillance généralisée des communications, des activités sur le Web » représentent une atteinte certaine aux droits fondamentaux d’un citoyen dit libre.

Enfin, il est question d’une absence de « garde-fous d’une supervision judiciaire », soit la possibilité d’utiliser les nouveaux moyens décrits sans la validation d’une autorité judiciaire en amont. Rappelons que dans le cadre des écoutes téléphoniques ou de l’analyse des factures détaillées, un juge doit valider au cas par cas l’utilisation de ses outils.

Mozilla s’indigne enfin qu’un gouvernement se dote d’un tel arsenal : « cette disposition oblige les entreprises à permettre une surveillance gouvernementale de l’activité en ligne de tous leurs utilisateurs, à la recherche d’un ensemble obscur de motifs comportementaux suspects ». En définitive, une véritable chasse aux sorcières.

« Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes », disait Voltaire. La loi renseignement n’a pas fini de faire couler beaucoup d’encre parmi les fervents défenseurs de la liberté sur le web. Est-ce que cela suffira à faire flancher l’éxécutif ? A suivre.

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Microsoft Edge va supporter les extensions Chrome

Microsoft Edge va supporter les extensions disponibles pour Google Chrome quand le développement de la prochaine version du navigateur, avec le moteur de rendu Chromium, sera achevé. Cette nouvelle mouture ne devrait d’ailleurs pas être seulement disponible sur les ordinateurs…