Les stades de l’euro de football couverts en 4G pour 32 millions d’euros

Les Stades qui accueilleront l’euro de football ont vu leur couverture 4G renforcée afin de suivre la demande au moment de la compétition. Cela a été possible grâce aux efforts combinés des opérateurs, mais aussi grâce à plusieurs millions d’euros. 

La couverture réseau dans le stade de foot voilà un véritable fléau, quand on va au stade quasiment impossible d’avoir une connexion correcte. Mais à l’approche de l’euro de football, la situation devait changer, surtout que maintenant on est de plus en plus connecté, avec toutes les applications de partage comme Snapchat et ces filtres, Twitter ou encore Facebook, on ne fait plus que regarder un match on le fait vivre aussi aux autres.

Ainsi pour proposer une connexion correcte à tous les amateurs de foot, une chose assez rare c’est produit, tous les opérateurs ont travaillé main dans la main pour proposer la meilleure 4G possible. Enfin surtout Orange, effectivement l’opérateur s’est occupé à lui tout seul de 6 stades sur les 10 de l’euro. Quand Bouygues Telecom, SFR et Free se partagent les 4 autres stades. Coût total de l’opération 32 millions d’euros !

Orange, qui a été choisi fournisseur officiel des services de télécommunications pour la deuxième fois, a multiplié par 10 ou 15 le nombre d’antennes présentes dans les stades, par exemple pour le stade de France on atteint 32 antennes. Ces installations seraient définitives et pourront donc être utilisés dans l’avenir pour par exemple mieux couvrir les concerts.

En plus de de couvrir les stades en 4G, il a fallut aussi déployer plus de « 80.000 kilomètres de fibre optique donc deux fois le tour de la Terre » pour pouvoir transmettre les matchs à la télévision.

Parallèlement à cela l’opérateur historique va également développer le Wifi pour les « fan zones », ce sont des zones situées dans 6 villes pour que les gens puissent suivre les matchs sur des écrans géants.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
4G : saturé dès 2022, le réseau pourrait devenir affreusement lent

Selon le président de la Fédération française des Télécoms, retarder le lancement de la 5G aurait pour effet de saturer les réseaux 4G existants. Une saturation attendue en 2022. L’arrivée des nouveaux réseaux télécoms n’est donc plus une simple question…

Orange signe un partenariat d’ampleur avec Google autour du cloud

Orange et Google viennent de signer un partenariat d’importance pour le futur. La société française à fait appel au géant américain pour l’aider à développer ses services autour du Cloud. Une bonne affaire pour les deux entreprises. Google et Orange…

Freebox Pop : déjà 50 000 abonnements, la box bon marché de Free cartonne

La Freebox Pop a déjà séduit 50 000 abonnés depuis son lancement, annonce fièrement Free. D’après le trublion des télécoms, sa nouvelle box abordable répond à merveille aux demandes des Français grâce à son excellent rapport qualité prix et son forfait mobile illimité…

Freebox One : Free admet que la box abordable est un échec

La Freebox One n’a pas rencontré le succès escompté, admet Free. Moins de deux ans après son lancement, le FAI a donc décidé de d’abandonner la box abordable et de la remplacer par la Freebox Pop. En décembre 2018, Free…

Box Internet : l’Arcep dit non à l’interdiction des forfaits illimités

Les forfaits illimités sur les box Internet ne doivent pas être abandonnés en France, estime Sebastien Soriano, président de l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques), en réponse aux mesures irréalistes du Conseil national du numérique.  Il y a quelques…

Freebox POP (V8) : pourquoi la box de Free n’est pas compatible Wi-Fi 6

La Freebox POP vient tout juste d’être présentée. Si elle possède certains arguments de poids, comme d’excellentes performances sur la partie connectivité, le choix de Free de ne pas l’équiper du Wi-Fi 6 étonnent et agacent certains utilisateurs. L’opérateur français…