La taxe GAFA pourrait rapporter 500 millions d’euros en 2019

La taxe GAFA pour les géants du web sera bien instaurée et devrait rapporter 500 millions d’euros à la France dès 2019, estime le premier ministre Édouard Philippe. Une annonce qui tombe bien en plein mouvement des Gilets Jaunes. Mais la taxe sur le chiffre d’affaires pourrait se transformer simplement en imposition des revenus publicitaires.

edouard philippe taxe gafa
Edouard Philippe, premier ministre français

Malgré l’absence de consensus européen sur la question, la France est prête à taxer les GAFA dès 2019 à l’échelle nationale. Une volonté affirmée à plusieurs reprises par le ministre de l’Économie et des Finances, Bruno Le Maire, et confirmée par le premier ministre Édouard Philippe lors d’un entretien accordé aux Échos.

Une taxe GAFA oui, mais seulement sur les revenus publicitaires ?

« Nous allons mettre en place une taxe sur les Gafa dès 2019 à l’instar de certains de nos partenaires dans l’attente de la taxe européenne », a déclaré Édouard Philippe. « Il est profondément injuste que la fiscalité de ces groupes ne soit pas en ligne avec celle des autres entreprises », estime-t-il. Une communication qui fait bon genre en plein mouvement ds Gilets Jaunes.

Lire aussi : Google, Apple, Facebook, Amazon : comment l’UE compte imposer une taxe de 3% aux GAFA

Concernant le montant que cela pourrait rapporter à l’État, le premier ministre explique que « cela devrait permettre de générer 500 millions d’euros de recettes, et ce niveau peut être atteint dès l’an prochain [en 2019] ». On est encore loin de ce que devraient payer Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft ou des acteurs plus récents comme Uber ou Airbnb en France s’ils ne pratiquaient pas l’optimisation fiscale, mais ce sera toujours mieux qu’avant.

Google affirmait qu’il paiera la nouvelle taxe sur le chiffre d’affaires des GAFAM en France en cas d’instauration. Celle-ci ne devrait finalement concerner, au moins dans un premier temps, que les revenus générés par la publicité. Google et Facebook sont donc en première ligne étant donné leur modèle économique, les autres devraient pouvoir s’en sortir sans trop payer.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei va réduire sa production d’un tiers jusqu’en 2020

Huawei a décidé de réduire sa production d’un tiers jusqu’en 2020, annonce Ren Zhengfei, fondateur du groupe chinois. Banni du marché américain et bientôt privé de licence Android, le constructeur va en effet couper dans ses frais de production à hauteur de 30…

Xavier Niel investit dans Libra, la cryptomonnaie de Facebook

Xavier Niel, le fondateur d’Iliad, ferait partie des investisseurs du projet Libra, la cryptomonnaie de Facebook, aux côtés de grands noms de la tech comme Uber, Spotify et Booking. Nommée Libra, elle devrait être lancée en 2020 et servira de…

Huawei abandonne son entreprise de câbles sous-marins

Huawei vient de céder 51% des parts de Huawei Marine Networks, une filiale spécialisée dans la pose de câbles sous-marins. Banni du marché américain et bientôt privé de licence Android sur décision de Donald Trump, le groupe chinois aurait décidé de faire…

Bitcoin : le cours s’envole et atteint un nouveau record

Après une année 2018 difficile, le Bitcoin connaît un sursaut en 2019. La crytomonnaie a enregistré une hausse spectaculaire dans la nuit du 26 au 27 mai. Elle atteint un record sur les douze derniers mois et frôle les 9 000 dollars.

Huawei refuse que la Chine bannisse Apple en représailles

Huawei ne veut pas que la Chine exclut Apple du marché chinois. Ren Zhengfei, fondateur et patron du groupe, s’oppose fermement à ce que son pays natal entame des représailles contre son rival américain suite au décret promulgué par Donald…