La taxe GAFA pourrait rapporter 500 millions d’euros en 2019

 

La taxe GAFA pour les géants du web sera bien instaurée et devrait rapporter 500 millions d'euros à la France dès 2019, estime le premier ministre Édouard Philippe. Une annonce qui tombe bien en plein mouvement des Gilets Jaunes. Mais la taxe sur le chiffre d'affaires pourrait se transformer simplement en imposition des revenus publicitaires.

edouard philippe taxe gafa
Edouard Philippe, premier ministre français

Malgré l'absence de consensus européen sur la question, la France est prête à taxer les GAFA dès 2019 à l'échelle nationale. Une volonté affirmée à plusieurs reprises par le ministre de l'Économie et des Finances, Bruno Le Maire, et confirmée par le premier ministre Édouard Philippe lors d'un entretien accordé aux Échos.

Une taxe GAFA oui, mais seulement sur les revenus publicitaires ?

“Nous allons mettre en place une taxe sur les Gafa dès 2019 à l'instar de certains de nos partenaires dans l'attente de la taxe européenne”, a déclaré Édouard Philippe. “Il est profondément injuste que la fiscalité de ces groupes ne soit pas en ligne avec celle des autres entreprises”, estime-t-il. Une communication qui fait bon genre en plein mouvement ds Gilets Jaunes.

Lire aussi : Google, Apple, Facebook, Amazon : comment l’UE compte imposer une taxe de 3% aux GAFA

Concernant le montant que cela pourrait rapporter à l'État, le premier ministre explique que “cela devrait permettre de générer 500 millions d'euros de recettes, et ce niveau peut être atteint dès l'an prochain [en 2019]”. On est encore loin de ce que devraient payer Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft ou des acteurs plus récents comme Uber ou Airbnb en France s'ils ne pratiquaient pas l'optimisation fiscale, mais ce sera toujours mieux qu'avant.

Google affirmait qu’il paiera la nouvelle taxe sur le chiffre d’affaires des GAFAM en France en cas d'instauration. Celle-ci ne devrait finalement concerner, au moins dans un premier temps, que les revenus générés par la publicité. Google et Facebook sont donc en première ligne étant donné leur modèle économique, les autres devraient pouvoir s'en sortir sans trop payer.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
bruno lemaire accuse cryptomonnaies terrorisme
Bitcoin : Bruno Le Maire accuse les cryptomonnaies de financer le terrorisme

Bruno Le Maire, l’actuel Ministre de l’économie, accuse le Bitcoin et les cryptomonnaies de participer au financement du terrorisme islamiste. En réaction à l’assassinat de Samuel Paty, professeur d’Histoire décapité par un terroriste, le dirigeant s’est engagé à prendre des…

amazon one paiement paume main
Amazon lance des tests pour payer avec la paume de la main

Amazon teste actuellement aux États-Unis un moyen de paiement inédit dans ses magasins Amazon Go. Après le paiement sans contact et mobile, les utilisateurs pourraient bientôt avoir la possibilité de régler leurs achats grâce à la paume de leur main….

amazon label produits écologiques durables
Amazon : un label permet désormais d’identifier les produits écologiques et durables

Amazon vient de lancer le label “Climate Pledge Friendly”. Déjà apposé sur 25 000 produits disponibles sur le site, ce label permet aux acheteurs d’identifier les articles durables, écologiques et respectueux de l’environnement.  Á la traîne sur les questions de l’écologie et l’environnement, Amazon vient d’annoncer…

elon musk troisième homme plus riche monde
Elon Musk devient le 3ème homme le plus riche du monde devant Mark Zuckerberg

Elon Musk est désormais plus riche que Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook. Grâce au succès fulgurant de Tesla en bourse, l’excentrique milliardaire est brièvement devenu le troisième homme le plus riche du monde, juste derrière Bill Gates et Jeff Bezos. Il distance ainsi Bernard…

huawei reduction achat composants
Huawei réduit encore sa production de smartphones, la série noire continue

Huawei réduit actuellement ses commandes de composants destinés à la fabrication de ses smartphones. C’est en tout cas ce qu’affirment plusieurs sources internes aux usines d’assemblages de l’entreprise. La situation n’a jamais été aussi catastrophique pour la firme de Shenzhen….