Pour la justice, allumer votre smartphone revient à accepter d’être traqué

 

Cette histoire rocambolesque commence en 2014, quand la police de Baltimore (États-Unis) obtient un mandat pour arrêter Kerron Andrews, accusé de tentative de meurtre. Pour le trouver, un système avait été mis en place pour enregistrer ses données de localisation, et ses appels sortants.

smartphone-justice

 

Une histoire inquiétante concernant les libertés individuelles de chacun face au rouleau compresseur de la justice. Nous vous en détaillons le déroulement.

Le mandat ne comportait néanmoins pas d’autorisation d’utiliser un appareil pour collecter ces données. La police est passé outre et l’a tout de même utilisé. Ce n’est néanmoins pas nouveau, le secret est souvent lié au pacte de non-agression entre la police et le FBI.

Après avoir appris l’utilisation de cet appareil sans autorisation, un juge en a conclu que la police avait violé la loi et a demandé la suppression de la preuve fournie par ce fameux appareil nommé Stingray.

L’État a néanmoins fait appel de cette décision en argumentant que le prévenu avait volontairement partagé ses informations à la police et aux autres membres de l’enquête, lorsqu’il a allumé son téléphone. C’est une décision sans précédent que nous pourrions vivre. En parallèle, en France, la question de l'accès aux données chiffrées de nos smartphones par la justice se pose actuellement.

En effet, si la cour du Maryland revient sur sa décision et annonce que l’indice apporté par l’appareil est de nouveau valable, nous devrions voir des autres jugements similaires au sein des États-Unis. Après le scandale de la NSA, voici donc une nouvelle controverse qui touche le secteur de la téléphonie.

Désormais, pour l’État du Maryland, allumer votre téléphone revient à implicitement consentir d’être traqué, ce qui prouve que même dans un pays comme les États-Unis, les libertés ne sont malheureusement pas toujours respectées. Que pensez-vous de cette décision ? Les libertés individuelles sont-elles bafouées ?



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
kaspersky smartphone
Kaspersky va lancer un smartphone “impossible à pirater”

Kaspersky Lab est en train de développer un smartphone présenté comme “impossible à pirater”, selon le PDG de la firme Eugène Kaspersky. La firme semble désormais mettre toute son énergie dans de nouvelles initiatives autour de la vie privée et…

top 200 pires mots passe 2020
Voici le top 200 des pires mots de passe de 2020

Le top 200 des pires mots de passe de l’année 2020 est désormais disponible. Comme tous les ans, l’indémodable 123456 arrive en tête du classement. Parmi les thématiques favorites des internautes, on trouve le divertissement, les grossièretés, les prénoms ou les suites de chiffres….

tesla powerwall faille
Tesla : une importante faille de sécurité menace les batteries Powerwall

Des chercheurs en sécurité informatique ont détecté une faille de sécurité importante dans le Tesla Backup Gateway, le système qui gère les connexions au réseau des Powerwall, les batteries de stockage d’énergie domestiques du constructeur. En 2015, Tesla a lancé…

carte sim arnaque
Elle se fait pirater sa carte SIM et perd 17 000 €

Un pirate a réussi à pirater la carte SIM d’une utilisatrice à de multiples reprises, interceptant à sa place les SMS de double authentification. Malgré de nombreuses tentatives pour stopper le processus, le hacker a réussi à voler 17 000…