Les jeux vidéo d’action seraient efficaces contre la dyslexie !

Maj. le 17 mars 2015 à 12 h 38 min

L’influence des jeux vidéo sur nos chères têtes blondes ainsi que sur les plus grands est un sujet de débat récurrent. Certains estiment que cet univers virtuel est néfaste pour la scolarité alors que d’autres font constamment un rapprochement entre un évènement tragique (fusillade, tuerie) et la passion pour les jeux vidéo. Si une consommation extrême peut engendrer des comportements excessifs, les jeux vidéo ne seraient pas si néfastes que l’on veut bien l’imaginer. Une nouvelle étude montre même que les jeux vidéo d’action auraient des vertus thérapeutiques.

jeux vidéo thérapeutique

Récemment, une étude effectuée auprès d’enfants montraient que les jeux vidéo n’avaient pas d’impact sur la scolarité, contrairement aux émissions de télé-réalité par exemple. Certains affirment même qu’ils augmenteraient le volume du cerveau. Aujourd’hui, on apprend qu’ils pourraient aider à lutter contre la dyslexie. Un handicap qui touche 5 à 10% des enfants scolarisés et qui se traduit par des troubles de l’attention ainsi que des difficultés en lecture et orthographe.

Les jeux vidéo d’action aideraient à lutter contre la dyslexie !

La revue Current Biology relaie l’étude qui suggère que ces troubles sont liés à « une asymétrie de traitement des stimuli par le cerveau ». Cette étude, menée sur 17 adultes, vient contredire les avis médicaux selon lesquels un problème phonologique était à l’origine de la dyslexie. Sylviane Valdois, directrice de recherche CNRS au laboratoire de psychologie et neurocognition de Grenoble, déclare : « Parler de la dyslexie comme s’il n’en existait qu’une seule forme n’est pas juste ».

L’étude montre que les jeux vidéo d’action stimuleraient l’attention des adultes atteints de dyslexie en forçant leur cerveau à traiter rapidement diverses informations (visuelles et auditives). Sylviane Valdois ajoute : « Ceci rejoint les conclusions publiées en 2013 par des chercheurs italiens qui montraient que ces jeux vidéo pouvaient être un outil de plus dans la rééducation des dyslexiques ».

Les jeux vidéo d’action auraient donc des vertus thérapeutiques en permettant aux dyslexiques de « rééduquer » et « ré-exercer » leur cerveau. Si les résultats de cette étude ont été concluants, il est judicieux de prendre du recul par rapport à celle-ci. Le nombre d’adultes dyslexiques observés était trop faible et il aurait été intéressant de s’intéresser à de jeunes enfants. Toujours est-il que les jeux vidéo peuvent constituer un sujet de recherche intéressant en terme d’éducation et de santé. Pensez-vous que les jeux vidéo sont « bons » pour la santé ?

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Google accusé d’avoir saboté Firefox pendant des années

Google aurait-il saboté Firefox pour imposer son navigateur Chrome ? C’est en tout cas ce qu’affirme un ancien cadre de Mozilla. Selon lui, Google a délibérément laissé traîner des bugs qui affectaient spécifiquement Firefox dans ses services en ligne. Une…

Apple et Qualcomm mettent fin à leur guerre des brevets

Apple et Qualcomm annoncent mercredi 17 avril 2019 enterrer la hache de guerre : fini la bataille judiciaire autour des brevets ! Les deux entreprises ont signé un accord de licence sur 6 ans, et le fondeur fournira les modems…

Canal+ a perdu 99 000 abonnés en France au premier trimestre 2019

Canal+ a perdu jusqu’à 99 000 abonnés en France au cours du premier trimestre 2019. Mois après mois, le groupe continue de voir son portefeuille d’abonnés se réduire sur le marché français. Malgré son carton à l’étranger, Canal+ enregistre un chiffre d’affaires en forte…

Windows 10 : bugs en pagaille suite aux mises à jour d’avril 2019

Windows 10 est touché par une série de bugs depuis le déploiement des dernières mises à jour d’avril 2019, annonce Microsoft. Les correctifs en date proposés par la firme entreraient en effet en conflit avec une poignée d’antivirus.  Le mardi 9 avril dernier, Microsoft…