iPhone : Qualcomm réclame à Apple 7 milliards de dollars pour avoir utilisé ses brevets

Pour les iPhone, Apple devrait payer 7 milliards de dollars pour l’utilisation de ses brevets juge Qualcomm. Ce montant astronomique est évoqué devant la cour fédérale de San Diego. Le bras de fer prend une nouvelle tournure entre les deux géants autrefois partenaire. Ce temps semble désormais révolu alors que la pomme cherche de plus en plus à se défaire de ses fournisseurs en concevant ses propres composants.

apple qualcomm 7 milliards

Qualcomm affirme qu’Apple doit lui verser 7 milliards de dollars de redevance pour l’utilisation de certains de ses brevets dans le cadre de ses iPhone. Reuters rapporte que le constructeur des SoC Snapdragon a fait part de ses arguments lors d’une audience qui s’est tenue devant un tribunal fédéral à San Diego vendredi le 26 octobre 2018. Apple de son côté pointe du doigt un système de « double facturation », un premier paiement est versé lorsque Apple utilise les puces de Qualcomm, mais ce dernier souhaite un second paiement pour continuer à utiliser ses technologies. La firme de Cupertino ne souhaite pas passer à la caisse et attend la décision du tribunal pour régler cette situation qui est injuste selon elle.

iPhone : Qualcomm exige 7 milliards de dollars pour l’utilisation de ses brevets à Apple

Les deux sociétés se renvoient l’ascenseur devant les tribunaux. Il est clair qu’Apple fera tout ce qui est en son pouvoir pour ne pas devoir repasser à la caisse une seconde fois. Qualcomm espère trouver une solution en dehors de tribunaux pour percevoir ce montant de 7 milliards de dollars… Il ne fait presque aucun doute que la pomme mettra tout en oeuvre avec son armée d’avocats pour l’éviter. « Qualcomm a fait valoir que ses pratiques étaient légales et qu’Apple cherchait à détruire le modèle commercial de Qualcomm après l’avoir accepté pendant des années » explique Reuters.

Les deux sociétés sont entrées dans une guerre des brevets depuis quelques mois. Apple accuse Qualcomm d’avoir volé ses technologies de processeurs, 8 brevets au total sont concernés. La bataille juridique pourrait durer plusieurs années avant que l’on ne sache qui en sortira victorieux. Le fondeur souhaitait pendant un temps faire interdire l’importation d’iPhone aux États-Unis. Cependant, la Commission du commerce international des États-Unis (ITC) avait tranché bien qu’Apple enfreint un brevet cela ne justifie pas l’interdiction de vente d’iPhone demandé par Qualcomm. De son côté, Qualcomm affirme avec des preuves qu’Apple a livré des secrets à Intel, une nouvelle plainte a suivi.

Les deux sociétés ne sont plus en phase cela est évident. La pomme s’émancipe de ses principaux fournisseurs au fur et à mesure que le temps passe. L’un des derniers exemples est qu’Apple développe ses propres écrans MicroLED dans l’une de ses usines. Mais d’autres composants sont également à l’étude et à terme cela concernera une grande partie de ses produits.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !