iPhones fabriqués en Chine : Donald Trump a promis à Tim Cook qu’ils n’y aura pas de droit de douane

Maj. le 20 octobre 2018 à 11 h 09 min

Les iPhone sont fabriqués en Chine et lorsque Donald Trump a annoncé qu’une taxe de 25% sur plus d’un milliers de produits technologiques made in China, de nombreux regards se sont tournés vers Apple, dont les relations avec le président des Etats-Unis sont souvent imprévisibles. Pourtant, l’entreprise américaine n’aurait rien à craindre : Donald Trump a promis à Tim Cook que son entreprise ne serait pas concernée par ces nouvelles barrières douanières. Mais cela ne signifie pas qu’Apple est pour autant sorti d’affaire…

iphone chine Tim cook

Les iPhone fabriqués en Chine ne seront pas visés par la nouvelle barrière douanière de 25% instaurée par Donald Trump. Le président des Etats-Unis l’a promis en personne au PDG d’Apple Tim Cook. L’immense majorité des iPhone sont en effet fabriqués en Chine dans les usines de Foxconn. L’érection de ces barrières douanières a néanmoins peu de chances d’épargner totalement Apple qui doit se fournir en composants chez de très nombreux sous-traitants. Surtout alors que, selon le Ney York Times, Donald Trump menace d’étendre cette nouvelle taxe à de nouvelles catégories de biens pour porter le prélèvement sur une somme de 200 milliards de dollars supplémentaires sur les 50 milliards annoncés initialement.

iPhones et taxes à l’import des produits chinois : Donald Trump promet qu’Apple sera épargné

Apple est en effet pris au milieu d’une guerre économique, et n’est pas à l’abri des contre-sanctions chinoises. Apple craint par exemple que l’administration ne provoque des retards dans les chaines d’approvisionnement. La firme a déjà été victime de ce genre de mesures par le passé comme en 2014 lorsque l’administration Obama avait inculpé quatre hackers chinois. Quelques mois plus tard, les autorités chinoises trainaient des pieds pour certifier l’iPhone 6. Le New York Times rappelle également que Ford subit déjà des retards dans les ports chinois.

De son côté, Donald Trump espère que ces contraintes pousseront Apple à accélérer la relocalisation de ses chaines de production sur le territoire des Etats-Unis. De son côté, la firme de Cupertino soigne depuis longtemps ses relations avec les autorités chinoises, en particulier depuis 2016m lorsque le pays a soudainement banni iTunes Movies et iBooks Store. Apple a construit de centres de recherche et développement et vient d’investir un milliard de dollars dans une entreprise d’autopartage nommée Didi Chuxing, en plus des autres investissements concernant plus directement son coeur de métier.

Apple s’est également montré conciliant lorsque la Chine a exigé des entreprises américaines de retirer les applications VPN de son store ou de stocker une partie de ses données sur des serveurs en Chine. Reste à savoir si cela sera vraiment suffisant. Car il y a aussi désormais une autre crainte, celle qu’Apple paie pour Huawei, qui a été virtuellement banni des Etats-Unis par le président.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Apple rappelle des iPhone X pour un problème d’écran tactile

Apple lance un programme de remplacement pour l’iPhone X, dont certains modèles souffrent d’un module écran défaillant. Celui-ci cause des problèmes tactiles avec un écran qui ne répond plus ou mal au toucher ou qui au contraire répond sans qu’aucune…

Apple demande à ses fournisseurs de produire moins d’iPhone XR

L’iPhone XR se vendrait moins bien que prévu : Apple a demandé à ses fournisseurs de ralentir la production, selon le site Nikkei Asian. Une situation qui contraste avec celle de l’iPhone 8 dont la production s’accélère. L’iPhone XR officialisé…