Intelligence artificielle : l’expert de chez Facebook taille celui de chez Google !

Après les cadres de Motorola, HTC ou Apple c’est au tour d’une figure de Facebook de faire une sortie médiatique remarquée. Yann LeCun, directeur du laboratoire de recherche sur l’intelligence artificielle de Facebook, a vivement critiqué son homologue chez Google, Ray Kurzweil. Et il n’y va pas de main morte, c’est le moins que l’on puisse dire.

facebook google intelligence artificielle
[Ray Kurzweil] est un futuriste. Il aime avoir cette vue très positiviste sur le futur. Ce qui lui permet de vendre beaucoup de livres. Mais il n’a jamais rien apporté à la science de l’intelligence artificielle, pour autant que je sache. Et il n’a jamais écrit d’article [scientifique] qui ait appris quoi que ce soit au monde sur la manière de faire des progrès dans le domaine de l’intelligence artificielle » – Yann LeCun, directeur du laboratoire de recherche sur l’intelligence artificielle de Facebook –

Dans une interview accordée au site spectrum.ieee.org, Yann LeCun n’a pas hésité à tailler son homologue de chez Google en pièce. A la question portant sur la théorie selon laquelle l’Homme pourrait un jour être dépassé par les capacités de l’intelligence artificielle, théorie soutenue par Ray Kurzweil de chez Google, Yann LeCun répond que son homologue n’a jamais démontré aucune expertise en la matière, et que ses travaux lui servent avant tout à vendre des livres.

Il est vrai que Ray Kurzweil a une opinion plutôt controversée sur la question de l’intelligence artificielle. Il estime qu’il faut créer une sorte de conscience artificielle en simulant le fonctionnement d’un cerveau humain et que pour y parvenir il faudrait un ordinateur capable d’atteindre une puissance de calcul de 100 mille milliards de calculs par seconde. Mais de là à lui tailler le portrait publiquement.

Visiblement Yann LeCun n’est pas de cet avis et n’hésite pas à complètement décrédibiliser son homologue de chez Google. Doit-on s’attendre à une réponse de l’intéressé ? Nous surveillerons ce dossier dans les jours à venir.

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei : ses équipements réseau sont vulnérables au piratage, selon une étude

Les équipements réseau conçus par Huawei sont plus vulnérables au piratage que celles de firmes concurrentes, affirme une étude de Finite State, une entreprise de cybersécurité américaine. Plus de la moitié des appareils de télécommunications élaborés par le groupe chinois contiendraient une porte…

Huawei reste le leader de la 5G malgré le décret de Donald Trump

Huawei demeure le leader de la 5G en dépit des sanctions du gouvernement Trump. Banni du marché américain, le groupe chinois est malgré tout parvenu à obtenir jusqu’à 50 contrats commerciaux dans le monde. Loin de se laisser abattre, Huawei a…

Un Raspberry Pi à 30 euros a permis de pirater la Nasa

Un Raspberry Pi, un mini-ordinateur vendu aux alentours de 30€, a permis de pirater la Nasa. En avril 2018, des pirates sont en effet parvenus à pénétrer dans le réseau de l’agence spatiale pour voler des données concernant de futures missions sur…