Intelligence artificielle : 1,5 milliards d’euros débloqués par la France pour enrayer la fuite des cerveaux

 

Emmanuel Macron vient d'annoncer qu'1,5 milliards d'euros seront investis par la France durant son quinquennat pour stimuler l'attractivité du pays en matière d'intelligence artificielle. Cette enveloppe qui suit l'une des recommandations du rapport remis à la présidence par Cédric Villani servira entre autres à favoriser des appels à projet. Emmanuel Macron a en revanche refusé l'une des propositions du député-mathématicien à savoir doubler les salaires dans la recherche. Mais fait tomber de nombreux verrous pour susciter un environnement favorable pour les chercheurs avec des allers-retours public-privé. 

intelligence artificielle

Lors de son discours devant le Collège de France, Emmanuel Macron a détaillé sa feuille de route sur l'intelligence artificielle. Un domaine dans lequel la France est à la fois inaudible en tant que telle sur la scène internationale, mais aussi très prisée pour ses chercheurs qui trouvent souvent des positions-clé dans de grandes multinationales étrangères comme Alphabet. Plutôt que de définir un nouveau budget, le chef de l'Etat réalloue des enveloppes déjà existantes pour mobiliser 1,5 milliards d'euros. En outre il souhaite faire tomber des verrous réglementaires qui compliquent l'émergence de champions nationaux.

Intelligence artificielle : 1,5 milliards d'euros pour développer la recherche et créer de vrais champions nationaux

A l'heure actuelle, en effet, lorsque l'on parle d'intelligence artificielle, on pense surtout aux Etats-Unis et à la Chine. Pour renverser la vapeur, l'Institut national de recherche en informatique et en automatique (INRIA) coordonnera les efforts pour créer 4 ou 5 “instituts dédiés” en réseau sur le territoire. L'idée est “d’attirer les meilleurs chercheurs mondiaux et doubler les capacités de formation en IA“. Les démarches de créations de start-up seront simplifiées pour les chercheurs. Et les allers-retours public-privé seront favorisés par une évolution réglementaire – un chercheur du public pourra consacrer 50% de son temps dans le privé.

Une façon d'augmenter leurs salaires, sans forcément les doubler comme l'avait préconisé Cédric Villani dans son rapport. La question du salaire étant l'un des facteurs explicatifs les plus forts de la fuite des cerveaux français vers les Etats-Unis. En outre, qui dit intelligence artificielle dit Big Data. On ne peut entraîner une intelligence artificielle performante sur un petit échantillon de données. Pour cela davantage de bases de données publiques seront accessibles par les chercheurs. Au risque de dérapages en matière de vie privée ?

Enfin sur cette enveloppe de 1,5 milliards d'euros distribuée tout au long du quinquennat, il y aura “400 millions d'appels à projet” pour stimuler l'entreprenariat. Que pensez-vous de ces mesures ? Partagez votre avis dans les commentaires de cet article !



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Moustache
Amazon rase la moustache d’Hitler sur l’icône de l’application Android

Amazon vient de changer discrètement l’icône de son application mobile. Une modification mineure, mais indispensable, puisqu’elle est destinée à éviter les blagues de mauvais goût. Certains utilisateurs avaient en effet pointé du doigt que l’ancienne charte graphique pouvait faire penser…

windows 10 hack font
Une police de Windows 10 permet aux hackers de pirater des PC à distance

Des pirates se sont servis d’une simple police Windows 10 pour s’introduire à distance dans le PC de leurs victimes. La faille a permis d’autoriser l’accès au noyau par des programmes malveillants, le rendant ainsi vulnérable aux attaques. Microsoft a depuis…

tv remote
TV : l’âge moyen des téléspectateurs a encore augmenté

L’âge moyen des téléspectateurs frôle désormais les 55 ans. Le confinement a tiré les audiences de la TV vers le haut, mais au final ce sont surtout les plus âgés qui sont revenus devant le téléviseur. La SVoD, le cinéma…

batterie etude recyclage
34% des Français ont la phobie de la batterie de smartphone vide

Un tiers des Français souffrent de la phobie de la batterie de smartphone vide, révèle un sondage Opinion Way. D’après l’étude, les Français craignent de ne plus pouvoir consulter les réseaux sociaux, de rater un SMS ou d’être privé de…