Intel veut s’emparer de Broadcom et Qualcomm : le rachat du siècle ?

Maj. le 13 mars 2018 à 14 h 39 min

Intel pourrait bien racheter Broadcom et Qualcomm, ses deux principaux concurrents sur le marché des puces électroniques. Comme le rapportent nos confrères du Wall Street Journal, Intel n’est pas rassuré à l’idée que Broadcom puisse absorber Qualcomm. Dans le cas d’un rachat, Intel pourrait donc mettre la main au portefeuille pour récupérer ses deux rivaux dans son giron. 

intel qualcomm broadcom

Souvenez-vous : en novembre 2017, Qualcomm déclinait la proposition de rachat à 103 milliards de dollars de Broadcom. En février 2018, Broadcom relançait Qualcomm avec une offre de 121 milliards de dollars. Là encore, l’entreprise derrière le Soc Snapdragon a refusé la proposition de rachat de son concurrent. Le groupe justifiait son refus en expliquant que l’offre « sous-évalue sensiblement » sa valeur.

Intel rachètera Broadcom s’il met la main sur Qualcomm

Malgré les deux refus de Qualcomm, l’ombre d’un rachat plane sur le secteur des puces électroniques. Craignant la montée en puissance d’un rival de taille, Intel se tient prêt à racheter ses deux adversaires. Si Qualcomm vient à accepter une future proposition de la part de la part de Broadcom, ce qui reste encore envisageable, Intel envisage tout simplement d’acheter ses deux rivaux. Depuis fin 2017, Intel se tient prêt à passer à l’action.

Pour s’offrir Broadcom, Intel va néanmoins devoir y mettre le prix. Son rival est en effet actuellement valorisé à 104 milliards de dollars. Comme le souligne le Wall Street Journal, Intel étudie donc aussi d’autres pistes, moins coûteuses, pour faire face au rachat de Qualcomm par Broadcom. Au lieu de racheter la concurrence, Intel pourrait choisir de multiplier les investissements mineurs qui lui permettront de tenir tête à son rival. « Nous avons réalisé d’importantes acquisitions au cours des 30 derniers mois – comme Mobileye et Altera – et nous nous concentrons sur l’intégration de ces acquisitions » précise Intel à Reuters. 

Si Intel venait à passer l’action, l’entreprise risque aussi de s’attirer les foudres des régulateurs du marché, qui craignent le monopole de l’entreprise sur le marché des puces électroniques. Pour l’heure, rien n’indique pourtant que Qualcomm soit disposé à accepter une nouvelle offre de la part de Broadcom. Face à la montée de la concurrence, incarnée par Samsung, et la peur d’un rachat, comment va réagir Intel ?

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Samsung annonce une baisse de 60% de ses bénéfices

Samsung publie ses résultats attendus pour le premier trimestre 2019, et il n’y a pas de quoi se réjouir. Le groupe sud-coréen estime que ses revenus ont baissé de 14% et ses bénéfices de 60% par rapport à la même…

Combien Amazon paie d’impôts en France ? L’enquête de Capital

Combien Amazon paie d’impôts en France et qu’est-ce que cela représente par rapport au chiffre d’affaires et aux bénéfices de la firme ? Dans une enquête exclusive, le site Capital dévoile que le chiffre d’affaires impressionnant de la marque aboutit…

Pourquoi Google a payé 8,5 milliards d’euros à Apple en 2018

Google a dépensé 8,5 milliards d’euros pour la seule année 2018 afin que son moteur de recherche soit la solution par défaut présentée aux utilisateurs sur les appareils iOS, MacOS et exploitant Siri. Cela représente environ 20% des revenus d’Apple…