Huawei va présenter le premier smartphone avec un trou dans l’écran le 17 décembre 2018

Huawei a prévu de présenter le Huawei Nova 4, le premier smartphone avec un écran troué, le 17 décembre 2018. Le constructeur chinois vient en effet de teaser la présentation officielle du rival du Galaxy A8s sur les réseaux sociaux. 

huawei smartphone trou ecran 17 decembre 2018

 

Huawei vient de poster sur Sina Weibo, le réseau social chinois, une nouvelle affiche promotionnelle du Huawei  Nova 4. Le visuel révèle la date de présentation du smartphone et confirme l'emplacement de son trou dans l’écran. Comme le dévoilaient déjà les premières photos réelles du Huawei Nova 4, le trou pour la caméra selfie se situe dans le coin supérieur gauche de l’écran.

Huawei dévoile la date de présentation du Nova 4 avec un trou dans l’écran

Grâce à cette présentation officielle dès la fin du mois de décembre, Huawei parvient à griller la priorité à Samsung. Dans le courant du mois de janvier 2019, le constructeur sud-coréen va en effet lever le voile sur le Galaxy A8s, un smartphone sublimé d’un écran Infinity-O troué. Dès février, il sera suivi par le Galaxy S10, qui serait lui aussi équipé d’une dalle trouée.

Dans la foulée, MySmartPrice dévoile quelques éléments de la fiche technique du Huawei Nova 4. Sans surprise, le smartphone serait équipé du puissant SoC Kirin 980, le même processeur que le Mate 20, de 4 ou 6 Go de mémoire vive et de 128 Go de stockage interne. On devrait aussi y trouver un double capteur photo similaire à celui du Nova 3. Malgré son positionnement milieu de gamme, le smartphone profite d’une solide fiche technique. Pour l’heure, on ignore si le Nova 4 sera commercialisé en Europe.

Lire aussi : fini l’encoche, les prochains smartphones Huawei auront un trou dans l’écran !

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei : des opérateurs refusent de vendre ses smartphones 5G

Huawei continue d’encaisser les répercussions du décret de Donald Trump. Lâché par ses fournisseurs et banni d’Android, le constructeur chinois doit maintenant faire face à l’abandon de certains opérateurs britanniques, japonais et taïwanais. Une poignée de télécoms refusent en effet…

Huawei demande à l’Europe de l’aider contre les États-Unis

Huawei se cherche des alliés dans la guerre qu’il est en train de mener face aux États-Unis. Le groupe chinois tente de convaincre l’Union Européenne de l’aider, arguant notamment que les Américains n’hésiteront pas à s’en prendre à d’autres entreprises…

Huawei a déjà créé une alternative au Google Play Store

Huawei a déjà mis au point une alternative viable au Google Play Store, la boutique d’applications Android. D’après un rapport de Bloomberg, la firme chinoise a en effet envisagé de remplacer le Play Store par App Gallery, une application déjà intégrée par…

Huawei explique comment il profite de son sursis de 90 jours

Huawei reste en rapport avec Google, malgré les mesures américaines. A en croire de nouvelles déclarations de Ren Zhengfei à la presse chinoises, les deux firmes profitent du délai accordé par la Maison Blanche notamment pour discuter de possibles recours en justice…

Huawei récupère sa licence Android pour 90 jours !

Huawei obtient un peu de répit. Les États-Unis ont consenti à laisser le constructeur chinois un délai de 90 jours afin de boucler certains contrats signés avec des partenaires américains. Durant ce laps de temps, la marque récupère notamment sa…

Huawei va-t-il devoir remplacer Android par son OS maison ?

Huawei et sa filiale Honor sont désormais privés de licence Android. Google suit les décrets de Donald Trump et de l’exécutif américain et arrête de collaborer avec le constructeur chinois. De quoi susciter l’inquiétude des utilisateurs en possession d’un smartphone…

Huawei serait également privé de puces Intel, Qualcomm et Broadcom

Huawei commence à essuyer les conséquences des mesures protectionnistes de l’administration Trump contre les firmes étrangères. En plus de s’être vu retirer sa licence Android, Huawei ne pourrait plus se fournir en puces Intel, Qualcomm et Broadcom. D’autres firmes comme Infineon…