Huawei va se réorganiser pour survivre aux sanctions américaines

 

Huawei va devoir se réorganiser pour survivre aux sanctions décrétées par le gouvernement américain, estime Ren Zhengfei, fondateur du groupe chinois. Dans un mémo interne, l'homme a exposé la stratégie de la firme pour les cinq années à venir. Bien décidé à “remporter la victoire”, il a annoncé la création d'une “armée de fer invincible”

huawei detrone samsung fin 2019 sans decret trump

Nos confrères de Bloomberg sont parvenus à mettre la main sur un mémo interne rédigé par Ren Zhengfei à l'intention des employés de Huawei. “Des changements structurels majeurs sont imminents” avertit le fondateur. Malgré sa confiance apparente, l'homme d'affaire s'attend à une “longue marche douloureuse” pour la section consommateurs de Huawei. Ren Zhengfei table ainsi sur une baisse de 40% des ventes à l'international en 2019, soit 30 milliards de dollars de bénéfices en moins.

Lire également : qui dirige vraiment Huawei ?

Huawei annonce la création d'une “armée de fer invincible”

Le mémo évoque “une réorganisation interne” accompagnée de la suppression des organisations jugées inutiles ou redondantes. “Nous devons mener à bien une refonte dans des conditions difficiles, créant une armée de fer invincible qui puisse nous aider à remporter la victoire. Nous devons absolument mener à bien cette réorganisation dans un délai de trois à cinq années” déclare Ren Zhengfei, habitué des formules militaires.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !

Lors d'une précédente interview, Ren Zhengfei avait déjà évoqué un retour en force de Huawei à l'horizon 2021 après une importante réduction de sa production. “Au cours des deux prochaines années, la société réduira sa production de 30 milliards de dollars mais nous retrouverons notre vitalité afin de servir l’humanité dès 2021″ assurait le dirigeant.

D'ici 2021, Huawei espère en tout cas pouvoir se passer complètement des technologies américaines, dont Android de Google et les licences d'ARM, explique Zhang Minggang, directeur général délégué de Huawei France. Dans cette optique, la firme a d'ailleurs développé Harmony OS, un système d'exploitation maison destiné à remplacer Android.

Source : Bloomberg



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
huawei mate 40 pro prix
Huawei Mate 40 Pro : une fuite dévoile les prix avant l’annonce

Les Huawei Mate 40 Pro continuent de se dévoiler. Quelques jours avant l’annonce, un informateur réputé a dévoilé les prix de vente en euros de plusieurs modèles de la gamme. En dépit des sanctions américaines et de l’effondrement imminent de…

huawei mate 40 photo teaser
Mate 40 : Huawei tease le quintuple capteur photo du smartphone

Huawei vient de teaser le quintuple capteur photo arrière des Mate 40. Une mystérieuse image publiée sur Sina Weibo montre en effet une configuration disposée dans un bloc photo hexagonal, une première sur le marché du smartphone.  Ce 14 octobre,…

huawei mate 40 présentation 22 octobre officiel
Huawei Mate 40 : présentation le 22 octobre 2020, c’est officiel

Huawei présentera finalement les Mate 40 et Mate 40 Pro lors d’une conférence le 22 octobre 2020. Suite aux sanctions américaines à son encontre, le groupe chinois pourrait dans un premier temps réserver ses nouveaux smartphones à la Chine. Les…

harmony os déploiement calendrier
Harmony OS : Huawei dévoile le calendrier de déploiement de son OS

Huawei vient de publier un premier calendrier concernant le déploiement d’HarmonyOS sur ses différents smartphones. Sans surprise, les futurs Mate 40 et Mate 40 Pro seront les premiers à migrer sous HarmonyOS 2.0. HarmonyOS a pour vocation de remplacer Android…

huawei
Huawei propose que des experts indépendants passent sa 5G au peigne fin

Huawei invite des experts indépendants à passer ses technologies 5G au peigne fin pour prouver que ses solutions ne représentent aucune menace d’espionnage. La firme cherche à provoquer la levée des sanctions qui brident désormais lourdement ses ambitions. Le président…